Ce qu'il faut retenir de l’enquête sur la nutrition 2010

Vous êtes ici : Actualité » Ce qu'il faut retenir de l’enquête sur la nutrition 2010

Société

Ce qu'il faut retenir de l’enquête sur la nutrition 2010

Ce qu'il faut retenir de l’enquête sur la nutrition 2010
Agrandir le texte
Réduire le texte
Imprimer
Envoyer à un ami

Le ministère de la Santé a publié mercredi l’enquête générale sur la nutrition en 2010 et la Stratégie nationale 2011-2020 de nutrition.
 
Plus concrètement, en 2010, le taux d'enfants sous-alimentés - selon le critère de rapport taille/âge – a représenté 29,3%. Dans 31 provinces, il est de plus de 30% et dans deux de plus de 40%. De 1995 à 2010, ce taux a baissé de 1,3 %/an. Il y a deux ans, le pays comptait près de 1,3 million d’enfants de moins de cinq ans souffrant d’un retard en terme de poids, et environ 2,1 millions en terme de taille. On observe aussi des variations d’une région à l’autre.
 
Le vice-ministre de la Santé, Nguyên Viêt Tiên, a affirmé que la sous-nutrition constituait un défi pour le Vietnam, notamment dans les régions reculées, la haute région, les zones victimes de catastrophes naturelles. À l’opposé, l’obésité se répand, notamment dans les villes.
Toujours selon lui, l’enquête générale sur la nutrition nous aide à jeter un regard rétrospectif sur la situation nutritive des Vietnamiens, notamment des enfants et des femmes, à compléter les informations nécessaires au réseau de surveillance de la nutrition. Les résultats serviront de base pour perfectionner la Stratégie nationale de nutrition sur la période 2011-2020.

L’enquête générale sur la nutrition a été menée en 2010 par l’Institut national de la nutrition (ministère de la Santé) en coordination avec l’UNICEF et d’autres organisations pour le développement.

En 2010, le taux d’enfants de moins de cinq ans insuffisants de sang par la malnutrition était de 29,2%, chez les femmes enceintes de 36,5%. La hauteur moyenne des 22-26 ans est de 1,64 m pour les hommes et de 1,54 m pour les femmes. Et 8,2% des femmes en âge de procréer souffre d’obésité.

La Stratégie nationale 2011-2020 de la nutrition et orientations d’ici à 2030 a fixé comme objectif d’ici à 2030 de réduire à moins de 20% le taux d’enfants présentant des retards en terme de taille et à moins de 10% en terme de poids.

D’autres objectifs sont d’améliorer la qualité des repas des habitants, la situation nutritive des femmes et des enfants, le contrôle de l’obésité et les risques de certaines maladies chroniques chez l’adulte, l’élévation de l’efficacité des activités du réseau nutritif communautaire et des établissements sanitaires.

(source: fr.vietnamplus.vn)
 

Comments

Mouvement de travail

    En vietnamien on dit que: "nhân nào thì quả đấy". Pour que les agriculteurs recoltent mieux, evidemment il faut avoir  leur soins. Je ne suis pas absolument pour la facon du travail au  Vietnam. Dans les organes administratives on propose souvent des strategie  ou des mouvements de travail. durant pendant un temps. Alors que la campagne de travail

terminerait, les resultats s'opposent toujours a ceux de campagne. Le rendement de la plupart des travailleur vietnamien est souvent bas. En dehors du mouvement des administrations travaillent delabrement.

    si l'on s'occupe toujours du travail, c'est sur que le ministere de la sante controllera l'etat

de malnutrition ( en dehors de strategie, il est possible d' augmenter le taux des enfants de malnutrition).

Ma devise : une bonne personne doit etre franche.
Nouveau Envoyer à un ami