Des trains pas comme les autres - Le Vietnam (FRANCE 5)

Vous êtes ici : Actualité » Des trains pas comme les autres - Le Vietnam (FRANCE 5)

Culture

Des trains pas comme les autres - Le Vietnam (FRANCE 5)

Des trains pas comme les autres - Le Vietnam (FRANCE 5)
Agrandir le texte
Réduire le texte
Imprimer
Envoyer à un ami

Amoureux des voyages en train, Philippe Gougler cherche à percer le secret du sourire des Vietnamiens.

Des trains pas comme les autres : Vietnam
Série documentaire (sur France 5)
Jeudi 28 juillet 2011 à 21.30 (Inédit)
Samedi 30 juillet 2011 à 14.15

Utiliser le train comme vecteur de découverte d’un pays, symbole d’un mouvement vers un ailleurs dépaysant : tel est le point de départ de cette série documentaire mythique, qui arrive sur France 5 dynamisée et incarnée par Philippe Gougler. La première étape de ces voyages hors des sentiers battus transporte les téléspectateurs au Vietnam.

« Partout, même au bout du monde, j’ai toujours envie de monter dans un train. C’est ma façon préférée de voyager. » Philippe Gougler est le digne successeur de François Gall et Bernard d’Abrigeon, initiateurs de la série Des trains pas comme les autres. Dans cette nouvelle formule, il apparaît à l’image et partage ses émotions avec le téléspectateur. Cette invitation au voyage propose des itinéraires au cœur d’un pays, d’un moment clé de l’histoire, d’une civilisation ou d’un peuple. Le train permet de structurer le récit, de favoriser la contemplation de paysages spectaculaires, tout en donnant lieu à des rencontres aussi étonnantes qu’imprévisibles, dont Philippe Gougler est friand.

Le Vietnam, du sud au nord

Première destination de cette série qui compte cinq volets : le Vietnam. Pour faire connaissance avec ses habitants, rien de tel que le train, d’autant que le réseau ferré de ce pays est l’un des plus lents du monde ! Philippe Gougler a prévu de traverser le Vietnam du sud au nord. Pour rallier Hanoi, la capitale, depuis Hô Chi Minh-Ville (Saigon), poumon économique du pays, il va devoir emprunter trois trains. Et, pour rejoindre Da Nang, à 1 000 kilomètres au nord de Saigon, il lui faudra vingt heures de voyage sur des bancs en bois, à 50 kilomètres heure. Mais les passagers ont tous le sourire aux lèvres, « la plus belle chose qu’on puisse offrir aux autres », explique une femme. S’ensuit une autre leçon de vie, et de bonheur, lorsque Philippe entame la conversation avec une moine bouddhiste, qui l’invite à venir lui rendre visite dans sa pagode, à Huê. Un rendez-vous que ce curieux va honorer plus tard, et qui va lui permettre de découvrir le quotidien d’un monastère de religieuses. « Pense à sourire tous les jours », lui conseille son hôte au moment des adieux.

Le globe-trotteur fait d’autres étapes au cours de son périple. L’une en pleine forêt, sur un site incroyable : les ruines du principal centre religieux du royaume indianisé des Chams, un peuple de marins influent entre le IIe et le XVe siècle. L’autre sur l’eau, avec un jeune pêcheur dans une embarcation insolite. A Huê, ancienne capitale impériale du Vietnam, il visite la citadelle inspirée de la Cité interdite de Pékin, où siégeait la dynastie des Nguyen. A Hanoi, c’est un spectacle étonnant qui l’attend : le train passe à travers la ville, au ras des maisons, et rythme le quotidien des habitants. Ici, chaque rue a sa spécialité. Dans celle des ex-voto, il rencontre une femme venue acheter des objets qu’elle fera brûler pour honorer ses morts. Invité à partager ce moment de vie exceptionnel, Philippe Gougler découvre la solidarité, le sens de la famille et la générosité des Vietnamiens. Zen et tout sourire, il conclut : « Ce que j’ai adoré dans ce pays, c’est qu’au détour de chaque rencontre j’ai eu l’impression de pouvoir toucher facilement à quelque chose de profond. »

Stéphanie Thonnet  France 5

 

Comments

Au moins c'est un moyen sur

Vous avez une fois essayer de traverser la rue de HCMV à pied?

http://www.tuoitrenews.vn/cmlink/tuoitrenews/society/a-traffic-nightmare...

C'est un souvenir à perte d'haleine mais à tâter.

voyage en train .

bonjour fort sympatique le train au Vietnam j'ai pris une 1er fois Hanoi Hue j'ai dormi 5h,et 2em fois Hanoi Lao caÏ aprés changement par le bus pour aller sur Sapa et le retour je suis revenue à 4h le matin sur Hanoi et tout c'est bien passé un taxi moto m'a ramené à mon hotel Moi aussi j'ai eu cette impression de pouvoir toucher à quelque chose de profond et cette solidarité qu'il n'y a plus beaucoup chez nous mais peut être est ce nous même compris moi qui ne savons pas faire resentir cet état de chose!... amicalement a tout le monde félixdada

Ma devise : risque tout et vois ce que le sort amène et Garde les hommes et les femmes de coeur
Nouveau Envoyer à un ami