Votre Blog Vietnam , personnalisé et gratuit pour  votre association, votre projet, votre voyage, votre restaurant, votre famille,votre société ou tout simplement pour parler de toute chose se rapportant au Vietnam. Gérez  commentaires, vos rubriques,vos posts, photos et vidéos. Commentez les autres Blogs.
  

Qui était Finn Nørgaard, documentariste victime de l'attaque de Copenhague ? (en rapport avec le Vietnam)

Vous êtes ici : Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » actualites internationales » Qui était Finn Nørgaard, documentariste victime de l'attaque de Copenhague ? (en rapport avec le Vietnam)

Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » actualites internationales

Qui était Finn Nørgaard, documentariste victime de l'attaque de Copenhague ? (en rapport avec le Vietnam)

Qui était Finn Nørgaard, documentariste victime de l'attaque de Copenhague ? (en rapport avec le Vietnam)
Agrandir le texte
Réduire le texte
Imprimer
Envoyer à un ami

Qui était Finn Nørgaard, documentariste victime de l'attaque de Copenhague ? 


(«Il faut dire qu’il a eu beaucoup de projets autour des questions d’intégration et de ces jeunes gens, souvent d’origine arabe, qui ne trouvaient pas leur place dans la société et pouvaient se trouver attirés par le crime, ce dont Finn pensait pouvoir les détourner en les filmant. C’est d’une tristesse infinie, tellement absurde, qu’il ait été tué par un de ces jeunes types auxquels il consacrait ses films. Son assassin a tué quelqu’un qui, quelque part, était son meilleur ami.» - Condoléances des plus attristées à sa famille+++)

Le cinéaste Finn Nørgaard, mort à 55 ans.Le cinéaste Finn Nørgaard, mort à 55 ans. (Photo Archive DFI)

Tué samedi dans l’attaque terroriste à Copenhague, Finn Nørgaard, 55 ans, était producteur et documentariste. Pour Libération, son ami de longue date, le scénariste Lars K. Andersen, évoque son souvenir et sa carrière :

«Finn Nørgaard et moi, nous nous sommes connus à l’université, où il a étudié le cinéma. Nous avons assisté à l’époque à l’explosion des outils offerts par la vidéo, et il fut l’un des premiers à s’en saisir. Je me rappelle que nous sommes partis à Londres, où nous avions entamé un projet sur un groupe anglais, mais nous étions trop jeunes et ne l’avons jamais achevé. Puis, nous avons entrepris ce film ensemble autour d’un groupe iconique de la scène hippie danoise, Steppeulvene. Finn a déployé une énergie considérable dans ce projet, dont nous avons réussi à tirer un documentaire, fini en 1988, et dont la recherche et les idées inspirent aujourd’hui un film de fiction, Itsi Bitsi, qui est la grosse sortie des semaines à venir au Danemark.

«Après ce premier film, j’ai rejoint un groupe de rock, et Finn a continué à poursuivre une ambition de documentariste en parallèle à des emplois dans la secteur de la production, notamment pour Zentropa, la société de Lars von Trier, jusqu’à ce qu’il crée sa propre compagnie, via laquelle il produisait essentiellement des documentaires pour la télévision danoise, toujours traversés par son idéal d’équité et de fraternité. Il était très estimé dans la communauté du cinéma danois, et c’était quelqu’un qui filmait avec beaucoup de cœur.

«Je l’ai toujours connu très engagé à gauche. Au fil de sa vie, un intérêt pour la spiritualité l’a gagné, notamment la méditation et le bouddhisme, mais le cœur de son engagement a toujours été consacré aux pauvres, aux faibles, aux déshérités de notre société.

Il a notamment fait un film Lê Lê : De jyske vietnamesere, 2008, qui a connu beaucoup de succès, consacré à une famille de réfugiés vietnamiens au Danemark, qu’il suivait lors de l’ouverture d’un restaurant à Copenhague – aujourd’hui ces mêmes personnes possèdent de nombreux établissements dans la ville !

Il pensait vraiment que ses films pouvaient changer des vies.

«Il faut dire qu’il a eu beaucoup de projets autour des questions d’intégration et de ces jeunes gens, souvent d’origine arabe, qui ne trouvaient pas leur place dans la société et pouvaient se trouver attirés par le crime, ce dont Finn pensait pouvoir les détourner en les filmant. C’est d’une tristesse infinie, tellement absurde, qu’il ait été tué par un de ces jeunes types auxquels il consacrait ses films. Son assassin a tué quelqu’un qui, quelque part, était son meilleur ami.»

http://www.liberation.fr/…/qui-etait-finn-nrgaard-cineaste-…

Propriétaire du blog

Voir le profil de hiep60

hiep60

Date d'activation de son blog
15 septembre 2014

Dernière mise à jour de son blog
4 juin 2018, 14:59

Date de naissance :

26 Juillet 1954

Ville de résidence :

Paris

Nombre de visites :

286299

Nombre d'amis :

1

Ses derniers amis

Voir le profil de saigon3days

saigon3days

Ho Chi Minh City

Ses derniers POST de Blog actifs

Nouveau Envoyer à un ami