Votre Blog Vietnam , personnalisé et gratuit pour  votre association, votre projet, votre voyage, votre restaurant, votre famille,votre société ou tout simplement pour parler de toute chose se rapportant au Vietnam. Gérez  commentaires, vos rubriques,vos posts, photos et vidéos. Commentez les autres Blogs.
  

Visite historique d’un porte-avions américain au Vietnam

Vous êtes ici : Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » actualites internationales » Visite historique d’un porte-avions américain au Vietnam

Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » actualites internationales

Visite historique d’un porte-avions américain au Vietnam

Visite historique d’un porte-avions américain au Vietnam
Agrandir le texte
Réduire le texte
Imprimer
Envoyer à un ami
Washington envoie un message clair à Pékin dans un contexte de tensions en mer de Chine du Sud et de doutes sur l’engagement américain en Asie. Pour la première fois depuis plus de quarante ans, un porte-avions américain est à l’ancre dans un port vietnamien. Et le mouillage de l’USS Carl Vinson, arrivé lundi 5 mars en baie de Danang avec à son bord 5 500 marins et des dizaines d’avions de chasse, n’a pas été choisi au hasard : c’est dans cette baie du centre de Vietnam que les marines américains débarquèrent, en mars 1965, enclenchant ainsi l’engagement qui allait aboutir à la déroute des Etats-Unis. Depuis le retrait américain de 1973 – et la chute de Saïgon, deux ans plus tard –, aucun porte-avions de la marine américaine n’était revenu au Vietnam. Le puissant symbole de l’arrivée du Carl Vinson, à l’heure où la Chine poursuit la poldérisation, à des fins militaires, d’îlots disputés en mer de Chine du Sud, a été aussitôt mis en exergue par le commandant du navire, l’amiral John V. Fuller : « C’est un événement historique puisque aucun porte-avions [américain] n’était revenu ici [depuis la guerre] », a t-il déclaré, avant de préciser sans ironie : « Nous espérons pouvoir ici continuer notre mission de toujours : promouvoir la sécurité, la stabilité et la prospérité dans la région. » Pour le Vietnam, qui entretient avec la Chine une relation complexe, faite de phases de rapprochement et de tension, les Etats-Unis représentent l’unique soutien potentiel face à la montée en puissance militaire de Pékin. Le Vietnam et la Chine se disputent dans la région la souveraineté des îles Paracels, tandis que les îlots des Spratleys sont également revendiqués par la Malaisie, Taïwan, le sultanat de Brunei et les Philippines. Contrepoids stratégique A l’heure où le président philippin Rodrigo Duterte semble s’être rangé résolument du côté chinois et où les autres pays d’Asie du Sud-Est ne montrent désormais plus aucune intention d’affronter Pékin sur le sujet, le Vietnam ne peut plus compter que sur Washington. Et tandis que la diplomatie américaine connaît une période de flottement, en raison du caractère imprévisible du président Donald Trump, l’envoi de ce porte-avions est un message fort envoyé aux Chinois : alors que certains craignaient que les Etats-Unis amorcent un repli en Asie, cet événement démontre que Washington n’entend pas laisser les rives occidentales du Pacifique sans contrepoids stratégique. Le rapprochement avec le Vietnam incarnait précisément la politique menée par les Etats-Unis dans la région ; notamment par Barack Obama avec son « pivot » vers l’Asie. L’ancien président avait annoncé, lors d’une visite au Vietnam en 2016, la levée de l’embargo sur la vente d’armes américaines à ce pays. Même si, ces dernières années, des bâtiments de la marine américaine avaient régulièrement visité des ports vietnamiens, la décision d’envoyer en mission ce colosse des mers répond à un objectif clair : « L’USS Carl Vinson est le symbole même de la marine moderne, décrypte le spécialiste du Vietnam Carl Thayer. Le message envoyé par les Etats-Unis est qu’ils maintiendront leur présence navale en mer de Chine du Sud et que le Vietnam soutient cette présence aussi longtemps que cette dernière contribue à la paix et à la stabilité régionale. » Après une période de tensions renouvelées, à l’été 2017, à propos d’explorations pétrolières dans les zones contestées, les relations sino-vietnamiennes se sont à nouveau apaisées. Mais les Vietnamiens n’oublient jamais les visées d’un empire qui les occupa jadis durant mille ans, jusqu’en 938. Comme le disait dimanche dans le New York Times l’ancien directeur de l’Institut des études stratégiques du Vietnam, le major-général Le Van Cuong : « Personne ne fait confiance aux Chinois. Mais tout le monde a besoin de leur argent. » http://abonnes.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2018/03/05/visite-histo...

Propriétaire du blog

Voir le profil de hiep60

hiep60

Date d'activation de son blog
15 septembre 2014

Dernière mise à jour de son blog
4 juin 2018, 14:59

Date de naissance :

26 Juillet 1954

Ville de résidence :

Paris

Nombre de visites :

281155

Nombre d'amis :

1

Ses derniers amis

Voir le profil de saigon3days

saigon3days

Ho Chi Minh City

Ses derniers POST de Blog actifs

Nouveau Envoyer à un ami