Votre Blog Vietnam , personnalisé et gratuit pour  votre association, votre projet, votre voyage, votre restaurant, votre famille,votre société ou tout simplement pour parler de toute chose se rapportant au Vietnam. Gérez  commentaires, vos rubriques,vos posts, photos et vidéos. Commentez les autres Blogs.
  

Exposition :LE COMBAT DU SIÈCLE de Hom NGUYEN - Du 21 mars au 18 avril 2015 - Entrée libre

Vous êtes ici : Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Art culture » Exposition :LE COMBAT DU SIÈCLE de Hom NGUYEN - Du 21 mars au 18 avril 2015 - Entrée libre

Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Art culture

Exposition :LE COMBAT DU SIÈCLE de Hom NGUYEN - Du 21 mars au 18 avril 2015 - Entrée libre

Exposition :LE COMBAT DU SIÈCLE de Hom NGUYEN - Du 21 mars au 18 avril 2015 - Entrée libre
Agrandir le texte
Réduire le texte
Imprimer
Envoyer à un ami

LE COMBAT DU SIÈCLE - Hom NGUYEN - du 21 mars au 18 avril 2015 - Entrée libre

Hom NGUYEN

Né à Paris en 1972, Hom Nguyen est un artiste autodidacte au style instinctif et sans complexe.
Personnalité anticonformiste, ses oeuvres le sont tout autant. Travaillant au fusain, à l’huile voire même au stylo, chacune de ses toiles apparait tel un combat, un corps à corps avec la matière d’où surgit une volonté : révéler le plus profond de l’être humain à travers les traits et la couleur.

L’essentiel du travail de Hom s’articule autour de la création de portraits monumentaux. Le choix des couleurs, l’application de la matière ou encore la vivacité du geste se font toujours dans le but de montrer au monde sa vision de l’être humain par-delà les apparences. Ses oeuvres capturant et transcendant ainsi la profondeur des sentiments et la complexité des émotions qui bouleversent l’âme humaine.
Ses représentations subtiles abordent la dualité du visible et de l’invisible, du matériel et de l’immatériel.

Hom Nguyen pousse chacun de nous à une réflexion, une introspection, sur ce que nous montrons de nous-mêmes, ce que nous essayons de cacher et ce que nous sommes réellement.

L’HISTOIRE DE HOM NGUYEN

Ce travailleur créatif et autodidacte débute sa carrière dans la patine de chaussures de luxe dans laquelle il va exceller avec brio. Par la suite, Hom se verra dévoiler l’art du tatouage au Japon par de grands noms locaux.

Aimant relever les défis, à partir du moment où il tire du plaisir de ce qu’il apprend, il va s’intéresser à différents corps de métier et chercher à comprendre les matières jusqu’à être en phase avec elles, passant de l’expérimentation à l’appropriation de ces dernières.

Son savoir-faire, ses connaissances et son côté ultra perfectionniste lui permettent d’atteindre l’alchimie recherchée entre ses visions et le potentiel maximal qu’offrent les matières.
Voyant en chaque objet une autre destination et étant passionné par le dessin, sa rencontre fortuite avec un mécène l’a poussé vers un nouveau champs d’expression illimitée : la peinture.

Aujourd’hui, Hom est de plus en plus sollicité par les plus grandes maisons de luxe, des personnalités et autres passionnés d’art à travers le monde. Cet artiste, dont le talent n’ est plus à prouver, est à l’aube d’une indéniable très grande carrière. Son insatiable curiosité, ses idées débordantes ainsi que ses compétences dans de nombreux domaines font de Hom Nguyen un artiste dont l’univers artistique ne demande qu’à éclore et se dévoiler au grand jour.

Tout au long de la vie, la réalité de la condition humaine est soumise aux contingences. Seule la détermination que chacun forge en soi fait que, quelque soit les ressources humaines initiales, la volonté de l’homme surgit naturellement et lui permet de prendre le dessus sur les difficultés. C’est à la croisée de ces idées que l’artiste Hom Nguyen a rencontré Jean-Marc Mormeck.

La question que le spectateur peut se poser est de savoir ce que la maîtrise et l’expérience des techniques de l’art, des médiums et du pinceau peuvent avoir en commun avec la nature et l’essence du monde de la boxe. Ces deux univers sans liens apparents, une fois combinés, paraissent naturellement complémentaires.

Jean-Marc Mormeck et Hom Nguyen se retrouvent par leurs vies rythmées par le labeur, la passion, la volonté et une inconditionnelle générosité. Leurs univers sont distincts mais leurs chemins se rejoignent par cette même ardeur tenace qui les fait se dépasser, chaque jour davantage, devant l’adversité.

À travers l’intensité, la tension et l’acharnement continuel de cette volonté d’essayer de toujours mieux faire, une connexion s’établit par-delà la simple maîtrise de techniques où sont affranchis la noblesse de la boxe et la dimension de l’art.

La vie est un combat de chaque instant. Le ring apparait tel un théâtre où se livrent échange et ordinaire. Face au commun, le regard est en permanence au défi du sublime. Ce même regard, cette force de l’esprit et ce sens du combat passent du ring aux œuvres de Hom Nguyen.

Ils habitent son geste, l’éclairant et donnant une cohérence à son engagement. Jean-Marc Mormeck est la première inspiration d’une réflexion née chez l’artiste sur l’histoire et les valeurs de la boxe. De Sugar Ray Robinson à Mohamed Ali, en pensant par George Foreman et Marcel Cerdan, les portraits de Hom suivent les lignes de l’histoire d’une vingtaine de figures parmi les plus importantes de ce sport.
Toile des sacs de frappe, odeur de sueur, force, chacun des portraits est habité par une impression de contraste de couleurs et de lumière qui lui est propre, selon chaque personnage et son histoire.

Chez Hom Nguyen, l’art et son expression ne sont pas nets et figés par le temps mais en perpétuel mouvement à l’image des gestes de la boxe, vifs et violents. La régularité des traits se fait l’écho de la vivacité des gestes fous de l’encre et de la création. Autant de mouvements qui rythment ces portraits tout comme le souffle du combat et de la victoire sur le ring. La force de l’encre pénètre la matière venant ainsi habiter ce modeste panthéon et transcender l’identité et la légende de ces champions qui demeurent tel un devoir de mémoire dans l’histoire de la boxe.

Il n’y a pas de réelle opposition entre esthétique et engagement. L’art se nourrit en partie d’une dimension sociale et politique. L’artiste aura ainsi plus facilement tendance à s’engager qu’à prétendre à la neutralité.

“Suffirait-il simplement de ne dire mot pour plaire ? ”

Le travail de Hom Nguyen nous invite à une réflexion sur des thèmes contemporains et bénéficiant d’un nouvel éclairage, d’un nouveau regard. Au travers de ses créations, le vent d’une nouvelle scène et les espoirs de nouvelles générations semblent souffler sur l’art contemporain.

A2Z ART GALLERY
24, rue de l’Echaudé 75006 Paris
Tel: + 33 (0) 1 56 24 88 88

Horaires d’ouverture
Mardi - Samedi
11:00 - 19:00

Accès
Métro: M10-Mabillon, M4-Saint-Germain-des-Prés

 

http://www.a2z-art.com/expositions/en-cours-1/hom-nguyen-jean-marc-mormeck-a2z-art-gallery.html



 

Propriétaire du blog

Voir le profil de hiep60

hiep60

Date d'activation de son blog
15 septembre 2014

Dernière mise à jour de son blog
4 juin 2018, 15:59

Date de naissance :

26 Juillet 1954

Ville de résidence :

Paris

Nombre de visites :

471561

Nombre d'amis :

1

Ses derniers amis

Voir le profil de saigon3days

saigon3days

Ho Chi Minh City

Ses derniers POST de Blog actifs

Commentaires

Artiste fasciné par le visage humain remportant un énorme succès

 

Portrait d’un homme, artiste fasciné par le visage humain qui remporte un énorme succès. Il a peint en une nuit, une fresque représentant Marie Gillain pour une séance photo avec Paris Match.

D’origine vietnamienne, né en 1972 à Paris, la vie de Hom recèle tous les ingrédients pour bâtir une personnalité hors du commun et une démarche d’artiste taillée dans l’émotion. Mère handicapée, père disparu quand il avait 14 ans, la vie du jeune Hom est plus proche des héros de Zola ou de Charles Dickens, que de la jeunesse gâtée de l’émission « Rich and Famous ». Très tôt, Hom traîne, attiré par la rue, sa faune, ses mirages. Mais chef de famille, il doit rentrer au bercail pour s’occuper de sa mère. Cette responsabilité familiale liée à une passion du dessin, vont le sauver d’un destin moins lumineux. Puisqu’il faut gagner sa vie, Hom devient cireur de chaussure. Pas n’importe lequel, quand il fait quelque chose c’est toujours à 150%. Passionné de patine, celle des chaussures de marque comme Berluti ou John Lobb - qui sont aux souliers lambda ce que l’Aston DB5 est à la Kangoo - Hom réalise ses premières créations, décalées au regard du style classique que le genre impose.

Après s’être fait un nom, dans le petit monde des maisons de luxe, il décide de changer de support et de renouer avec ses passions de toujours : le dessin et la peinture. La sienne - alors qu’il est totalement autodidacte - rappelle par ses traits rageurs et ses amas de matière, le grand Jackson Pollock. Mais contrairement à l’américain, c’est aux visages que Hom se dédie. Parfois celui des stars, comme Serge Gainsbourg, Mick Jagger, Sophie Marceau, Gandhi… souvent ceux d’illustres inconnus ou d’enfants. « Il faut que leur visage m’intéresse. Ce n’est pas leur beauté, ni leur notoriété qui m’interpellent mais leur expression. Ce que leur physionomie, les sentiments et l’émotion qui y flottent traduisent ».

Gravures, customisations, fresques... Hom est un artiste multi facettes reconnu

 

Aujourd’hui, ses portraits monumentaux s’arrachent et le prix de ses œuvres s’envole. Artiste ouvert aux nombreuses propositions que la richesse de son talent permet, Hom passe de gravures sur des malles Vuitton, à la customisation de motos de prix ou à la réalisation d’une fresque peinte, en une nuit, pour Paris Match, à l’occasion d’un shooting avec Marie Gillain. Sans oublier bien sûr, les étapes incontournables de son métier, les expositions : Galerie Bartoux, Galerie A2Z ART ou au Grand palais (du 26 au 29 mars prochains). Artiste multi facettes reconnu, Hom a quitté le wild side où il s’était égaré adolescent, sans devenir pour autant un artiste bourgeois, avachi dans le confort de sa notoriété. Toujours inquiet de progresser, de pénétrer sous la sinuosité des traits, l’incroyable complexité de notre humanité, à 42 ans, il balade son étonnante allure juvénile dans son atelier. Son enfance, même si elle ne fut pas facile, il la garde à portée de main, un gage de sincérité absolue pour cet artiste instinctif.

Exposition Galerie A2Z ART. Jusqu'au 18 avril 2015. Exposition à venir Hôtel W (Opéra) Paris en Mai 2015

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:"Tableau Normal";
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent:"";
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family:"Calibri","sans-serif";
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-language:EN-US;}

http://www.parismatch.com/Culture/Art/Hom-Nguyen-l-artiste-portraitiste-des-stars-667782

 

 

 

Ma devise : Ne par prévoir, c'est déjà gémir ! Et Science sans Conscience n'est que Ruine de l'âme !
Nouveau Envoyer à un ami