Votre Blog Vietnam , personnalisé et gratuit pour  votre association, votre projet, votre voyage, votre restaurant, votre famille,votre société ou tout simplement pour parler de toute chose se rapportant au Vietnam. Gérez  commentaires, vos rubriques,vos posts, photos et vidéos. Commentez les autres Blogs.
  

Hạ Trắng de Trịnh Công Sơn interprétée magistralement par la cébrissime Khánh Ly

Vous êtes ici : Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Art culture » Hạ Trắng de Trịnh Công Sơn interprétée magistralement par la cébrissime Khánh Ly

Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Art culture

Hạ Trắng de Trịnh Công Sơn interprétée magistralement par la cébrissime Khánh Ly

Hạ Trắng de Trịnh Công Sơn interprétée magistralement par la cébrissime Khánh Ly
Agrandir le texte
Réduire le texte
Imprimer
Envoyer à un ami

Khánh Ly (de son vrai nom Nguyễn Thị Lệ Mai (Mai Nguyen aux États-Unis) est une chanteuse vietnamienne née le 6 Mars 1945 à Hanoï. Elle a interprété de nombreuses chansons des célèbres compositeurs vietnamiens Trịnh Công Sơn, Phạm Duy, Trầm Tử Thiêng, Vũ Thành An ou Nguyễn Đình Toàn. Si elle et a connu son heure de gloire dans les années 1960 en pleine guerre du Viêt-Nam avec Trịnh Công Sơn, elle est devenue une égérie de la musique contemporaine vietnamienne tant au Viêt Nam que dans la communauté vietnamienne exilée.

Premiers pas

Khánh Ly est née dans une famille traditionnelle et a grandi à Hanoi. Enfant, elle s'endormait grâce à la voix apaisante de son père. Ses berceuses ont développé en elle un amour pour la musique, qui a augmenté plus fort chaque jour contre la volonté de sa famille1. En 1954, à l'âge de neuf, elle s'est essayé à un petit concours de la ville de Hanoï en interprétant la chanson Thơ Ngây [Innocence] du musicien Anh Việt mais elle ne fut pas primée2.

En 1956, à l'âge de 11 ans, elle suivit sa mère pour rejoindre le sud du Vietnam et s'installer à Dalat (Đà Lạt). À la fin de cette même année, elle s'inscrivit secrètement à un concours de jeunes talents organisé par la Radio France Asie dans la salle Norodom à Saïgon. Pour se rendre à ce concours, Lệ Mai voyagea en se faufilant à l'arrière d'un camion de transport de plants de maïs et fit de l'auto-stop de Đà Lạt à Saigon1. Elle remporta le second prix grâce à son interprétation de la chanson Ngày Trở Về [Le jour du retour] du compositeur Phạm Duy. Le premier prix fut alors remporté par Quốc Thắng qui allait devenir aussi plus tard une figure emblématique du monde de la musique vietnamienne2,3.

Carrière musicale

1962-1966 : les débuts à Dalat

La carrière musicale de Lệ Mai commença officiellement en 1962 lorsqu'elle commença à se produire au Club Anh Vũ sur la rue Bùi Viện à Saigon à l'âge de 17 ans. Elle adopta à ce moment le nom de scène de Khánh Ly, une combinaison de Khánh Kỵ et de Yêu Ly, deux personnages issus du roman fleuve chinois 東周列國志 (en vietnamien Đông Chu Liệt Quốc) qu'elle affectionnait particulièrement1. À la fin de 1962, elle retourna à Đà Lạt et y resta pendant plus de quatre années offrant des récitals dans plusieurs clubs et centres de villégiature. Soir après soir, elle chantait pour les amateurs, les touristes et les jeunes vietnamiens. Par une nuit pluvieuse de 1964, elle rencontra Trịnh Công Sơn, un jeune compositeur sans le sou, dans un night-club de Đà Lat. Ils devinrent rapidement amis. Fasciné par sa voix au timbre lumineux, Trịnh Công Sơn lui demanda à plusieurs reprises de l'accompagner dans ses performances à Saigon. Mais, très attachée aux collines romantiques de Đà Lạt, elle refusa à chaque fois2,3.

1967-1975 : la diva de Saigon

Lors d'un voyage à Saigon en 1967, elle rencontra par hasard Trịnh Công Sơn dans la rue Lê Thành Tôn, une des rues animées la capitale du Sud. Après plusieurs discussions dans un modeste café dénommé Quán Văn [La paillote des lettres], l'histoire d'une longue amitié entre la jeune chanteuse de Đà Lạt et le compositeur de Saigon débuta. Les années suivantes, Khánh Ly et Trịnh Công Sơn chantèrent ensemble au Quán Văn et dans d'autres cafés, dans les petits clubs et même sur le parvis de l'Université Văn Khoa à Saigon (faculté des arts). Pendant l'escalade de la guerre du Viêt Nam, une guerre non désirée, les paroles anti-guerre des chansons dite à "peau jaune" (ca khúc da vàng) de Trịnh Công Sơn portées par la voix de Khánh Ly sonnaient comme un appel à toute une jeunesse las des batailles et de l'effusion de sang4. Leur plaidoyer musical pour la paix leur valut un fulgurant succès2.

Du parvis des grandes universités aux lointaines terres agricoles du Sud Viêt Nam, la chanteuse devint très populaire, connue et saluée comme « la princesse aux pieds nus » ou « la diva des champs » caractérisant sa simplicité et son authenticité5,3. Ensemble, Khánh Ly et Trịnh Công Sơn bouleversent le monde de la musique vietnamienne. Leur renommée phénoménale offrit à Khánh Ly l'opportunité d'être la première chanteuse vietnamienne à monter sa propre affaire. En 1968, elle ouvrit, dans le quartier de Đakao à Saigon, le café-concert Hội Quán Cây Tre [La gargote de bambou], lieu de rassemblement pour les musiciens et les étudiants pour s'y produire et diffuser sa musique. En 1972, elle ouvrit un club à son nom sur la rue Tự Do à Saigon. À la fin des années 1960 au début des années 1970, elle collabora également avec plusieurs sociétés de production et enregistra de nombreuses chansons pour le programme Phạm Mạnh Cương, le centre Trường Sơn, les productions Sơn Ca, Họa Mi, Jo Marcel, etc1.

Dans les années 1970, la guerre s'intensifia et se répandit dans tout le Sud et les pays voisins. Trịnh Công Sơn écrivit de plus en plus de « chansons anti-guerre » pour exprimer le désir de paix et de liberté des Vietnamiens ainsi que la profonde déchirure de son pays. La série de cinq bandes « Khánh Ly Hát Cho Quê Hương Việt Nam » [Khánh Ly chante pour le Viêt Nam, terre natale] illustre cette déchirure et reste représentative de cette période6,7.

Jusqu'à son émigration en 1975, Khánh Ly acquit une certaine célébrité sur le plan international. Elle fut parrainée par le gouvernement vietnamien (Seconde République du Viêt Nam) pour offrir des représentations en Europe dans le but de promouvoir dans le monde entier la génération montante d'étudiants vietnamiens (ce que reflète la célèbre chanson Nối Vòng Tay Lớn [Formons la grande ronde]). A ce titre, elle se rendit en Europe en 1969 et fit des concerts à Paris puis en Suisse, en Belgique et en Allemagne de l'Ouest3. Elle effectua aussi des concerts aux États-Unis, au Canada et en particulier au Japon en 1970 à la foire-expo d'Osaka répondant à l'invitation de la compagnie Nippon Columbia, une grande société de production. Là, elle enregistra un album qui fut disque d'or peu de temps après. Ces interprétations des chansons Diễm xưa et Ca Dao Mẹ de Trịnh Công Sơn chantées dans les deux langues sont devenues des grands succès au Japon et le sont restés pendant plusieurs décennies. Khánh Ly fut la première chanteuse vietnamienne à acquérir cette renommée internationale1.

Après la chute de Saigon (1975) : la diva des réfugiés vietnamiens

En 1975, Khánh Ly, comme des dizaines de milliers de réfugiés vietnamiens, traversa l'océan Pacifique et s'installa aux États-Unis tandis que Trịnh Công Sơn décida de rester à Saigon3. Leur chemin allait se séparer jusqu'au début des années 1990. Comme ses compatriotes exilés, Khánh Ly dut lutter pour trouver des emplois sur le sol américain pour subvenir aux besoins quotidiens de ses quatre enfants. Même si les premières années furent difficiles, le statut reconnu de la chanteuse dans le monde de la musique l'aida à se reconstruire.

À la fin des années 1970 et dans les années 1980, Khánh Ly fut invitée au Japon à plusieurs reprises par la compagnie Nippon Columbia et la NHK, la plus grande station de télévision japonaise. Elle enregistra son deuxième album avec la Nippon Columbia en 1979. Avec 2 millions d'exemplaires furent vendus rien qu'au Japon, celui-ci devint disque d'or rapidement. Son troisième et dernier album avec la Nippon Columbia reçut également beaucoup de succès. La compagnie Toci Film et la plus grande station de télévision japonaise se servirent de sa voix pour illustrer plusieurs films et séries de télévision concernant la culture du Viêt Nam ainsi que des reportages sur le phénomène des « Boat People ». Son enregistrement le plus notable fut Lời Ru Cho Đà Nẵng [Berceuse pour Danang] en 1987, sur une musique de l'artiste japonais Hako accompagnée des paroles du journaliste et écrivain Nguyễn Hoàng Đoan, époux de la chanteuse8.

En 1981, sur l'invitation de la Bunka Honso Radio, elle a également été présentée au Festival de musique asiatique (Asia Music Festival) tenu au Japon avec des chanteurs célèbres de la Corée du Sud, de Hong Kong, de la Thaïlande et du Pacifique Sud9. Elle fut également invité par la NBS dans l'émission "Bonjour Tokyo" en compagnie de la chanteuse japonaise Tokiko Kato10. Sa renommée au Japon a atteint des sommets en 1996 quand elle fut désignée par la NHK comme l'une des dix personnalités les plus célèbres au monde au même titre que Gandhi, Gucci ou l'épouse de Martin Luther King. La même année, la station de télévision et le célèbre producteur Hideo Kado réalisèrent un documentaire de 50 minutes sur la vie de Khánh Ly, qui fut diffusé le 29 Avril 1997. Au mois de septembre de cette année-là, la NKH et Hideo Kado publièrent également une biographie de 270 pages sur la chanteuse intitulée Khanh Ly: Most Famous Singer from Saigon1,11.

Dans la dernière partie des années 1980 et au début des années 1990, Khánh Ly fit plusieurs voyages en Europe : en Russie, en République tchèque, en Pologne, et se produisit avec la chanteuse Thanh Tuyền dans un concert en Allemagne de l'Est après la chute du Mur de Berlin en 1989.

Fervente catholique, elle a également chanté lors de nombreux événements parrainés par l'église catholique. Le concert le plus mémorable fut donné lors de la canonisation de 117 prêtres vietnamiens au Vatican en 1988 où elle rencontra le Pape Jean-Paul II. En 1993, pendant les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) de Denver au Colorado, Khánh Ly eu l'honneur de rencontrer ce pape une seconde fois. En 1996, en compagnie plusieurs autres chanteurs de renom et de compositeur Trầm Tử Thiêng, elle participa à un concert de charité pour lever des fonds pour construire des abris en faveur de 2000 réfugiés vietnamiens aux Philippines. Deux millions de dollars ont pu être récoltés, assez pour établir un village vietnamien (Làng Viêt Nam) sur une petite île au large de la côte des Philippines avec l'accord du gouvernement de ce pays1.

Khánh Ly vit depuis 1975 à Cerritos, en Californie, État où se concentre une importante communauté vietnamienne. Elle poursuit son métier d'artiste en participant aux spectacles musicaux de Thúy Nga - Paris By night, d'Asia ou de Mây Productions. Copropriétaire de sa propre entreprise Khánh Ly Productions, créée en 1985, elle a édité plus de 30 CD, quatre vidéos, et plusieurs DVD. Outre ses spectacles, elle a écrit pour divers hebdomadaires et magazines vietnamiens de la communauté exilée à travers le monde (Hon Việt, Van Nghệ Tự Do, Văn Nghệ Magazine, Thời Báo, Báo Mai...). Khánh Ly consacrent désormais la majorité de son temps à des actions humanitaires en faveur des organisations de bienfaisance pour les orphelins vietnamiens ainsi que pour des réfugiés vietnamiens à travers le monde.

En 2003, elle publia ses mémoires dans le Magazine Văn Nghệ édité en Californie sous le titre Chuyện Kể Sau 40 Năm [Histoire racontée 40 ans après] dans lesquelles elle revient sur des aspects peu connus de sa vie d'artiste12.

Le 30 novembre 2012, elle fêta ses cinquante ans de carrière musicale lors d'un concert gratuit livré dédié à la Vierge Marie dans la Crystal Cathedral à Garden Grove en Californie13,14.

2014 : concerts au Viêt Nam

En exil depuis 1975, Khánh Ly n'a jamais caché son désir de refaire des concerts dans son pays natal avant de mourir. Le 9 mai 2014, au National Convention Center à Hanoï, elle fit son premier retour sur scène au Viêt Nam depuis 1975. Elle expliqua son choix pour Hanoi en souvenir de ses années de jeunesse, ville où elle est née et a grandi15. au cours duquel elle interpréta de nombreuses chansons célèbres d'avant-guerre et en particulier quelques titres de Trịnh Công Sơn comme Tuổi đá buồn, Mưa hồng, Quỳnh hương, Ru đời đi nhé16,17. Elle joua de nouveau dans cette salle le 2 août 2014 puis à Đà Nẵng le 8 août18,19,20. Elle fit une apparition remarquée à Saigon le 4 mai 2014 en chantant lors d'une messe21.

Elle doit se produire de nouveau au Viêt Nam à Bình Dương le 23 janvier 2015 mais la mort soudaine de son époux en Californie, le 7 janvier, risque de compromettre ce retour très attendue des spectateurs du Sud du pays22.

Tout au long des six dernières décennies au service de la musique, Khánh Ly laisse un héritage conséquent à la prochaine génération de jeunes vietnamiens pour qui elle continue d'écrire et de chanter. Elle a imprimé l'histoire de la musique vietnamienne de sa voix irremplaçable et a ébloui ses spectateurs avec sa personnalité gracieuse, spirituelle et humble.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Kh%C3%A1nh_Ly

 


https://www.youtube.com/watch?v=c73FXAc3J7A

Propriétaire du blog

Voir le profil de hiep60

hiep60

Date d'activation de son blog
15 septembre 2014

Dernière mise à jour de son blog
4 juin 2018, 15:59

Date de naissance :

26 Juillet 1954

Ville de résidence :

Paris

Nombre de visites :

386819

Nombre d'amis :

1

Ses derniers amis

Voir le profil de saigon3days

saigon3days

Ho Chi Minh City

Ses derniers POST de Blog actifs

Commentaires

[KHÁNH LY] Tuyển tập những ca khúc chọn lọc của Khánh Ly

Khánh Ly (tên thật: Nguyễn Thị Lệ Mai, sinh ngày 6 tháng 3 năm 1945) là một ca sĩ Việt Nam nổi tiếng. Bắt đầu sự nghiệp ca hát từ những năm 1960, gắn liền với các ca khúc của Trịnh Công Sơn, Khánh Ly là một trong những tiếng hát tiêu biểu nhất của tân nhạc Việt Nam. Khánh Ly cũng rất thành công với các nhạc phẩm tiền chiến và của nhiều nhạc sĩ khác như Phạm Duy, Trầm Tử Thiêng, Vũ Thành An, Nguyễn Đình Toàn... Nghệ danh Khánh Ly được cô ghép từ tên hai nhân vật Khánh Kỵ và Yêu Ly trong Đông Chu Liệt Quốc.Tuyển tập hay nhất ĐAN NGUYÊN:https://www.youtube.com/watch?v=QNXEy...Nhạc lính ĐAN NGUYÊN - CHẾ LINH - DUY KHÁNH - GIANG TỬ:https://www.youtube.com/watch?v=yfYeC...TUYỂN TẬP HAY NHẤT CỦA DUY KHÁNH:https://www.youtube.com/watch?v=ZP5p3...Tuyển tập seri 80 ca khúc của TUẤN NGỌC:https://www.youtube.com/watch?v=0TaMX...Tuyển tập hay nhất của NHƯ QUỲNH:https://www.youtube.com/watch?v=QNXEy...Tuyển tập hay nhất của TRƯỜNG VŨ:https://www.youtube.com/watch?v=erOoK...Tuyển tập hay nhất của BẢO YẾN:https://www.youtube.com/watch?v=QRWJg...Tuyển tập hay nhất của MẠNH QUỲNH:https://www.youtube.com/watch?v=3MHz6...Tuyển tập hay nhất của TRƯỜNG VŨ:https://www.youtube.com/watch?v=erOoK...[KHÁNH LY] Tuyển tập những ca khúc chọn lọc của Khánh Ly [OFFICIAL]1.Cát bụi - Khánh Ly2.Tuổi đá buồn - Khánh Ly3.Huyền thoại mẹ - Khánh Ly4.Kinh khổ - Khánh Ly - Khánh Ly5.Bông hồng cài áo - Khánh Ly6.Diemx xưa - Khánh Ly7.Ngẫu nhiên - Khánh Ly8.Có một dòng sông đã qua đời - Khánh Ly9.Huế - Sài gòn - Hà nội - Khánh Ly10.Biển nhớ - Khánh Ly11.Dấu chân địa đàng - Khánh Ly12.Đại bác ru êm - Khánh Ly13.Hát trên những xác người - Khánh Ly14.Hát cho người Năm xương - Khánh Ly15.Một chút quà cho quê hương - Khánh Ly16.Nắng thủy tinh - Khánh Ly17. Ru em từng ngọn xuân hồng - Khánh Ly18.Sài Gòn niềm nhớ không tên - Khánh Ly19.Nối vòng tay lớn - Khánh Ly20.Để gió cuốn đi - Khánh Ly21.Đêm thấy ta là thác đổ - Khánh Ly22.CHo một người vừa nằm xuống - Khánh LyPTUVII[KHÁNH LY] Tuyển tập những ca khúc chọn lọc của Khánh Ly [OFFICIAL]

https://www.youtube.com/watch?v=yefyTwxQV1A

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:"Tableau Normal";
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent:"";
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family:"Calibri","sans-serif";
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-language:EN-US;}

 

Ma devise : Ne par prévoir, c'est déjà gémir ! Et Science sans Conscience n'est que Ruine de l'âme !
Nouveau Envoyer à un ami