Votre Blog Vietnam , personnalisé et gratuit pour  votre association, votre projet, votre voyage, votre restaurant, votre famille,votre société ou tout simplement pour parler de toute chose se rapportant au Vietnam. Gérez  commentaires, vos rubriques,vos posts, photos et vidéos. Commentez les autres Blogs.
  

Le Thai Son, l’ambassadeur de la flûte vietnamienne

Vous êtes ici : Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Art culture » Le Thai Son, l’ambassadeur de la flûte vietnamienne

Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Art culture

Le Thai Son, l’ambassadeur de la flûte vietnamienne

Le Thai Son, l’ambassadeur de la flûte vietnamienne
Agrandir le texte
Réduire le texte
Imprimer
Envoyer à un ami

Numéro 1/3 To Hieu, arrondissement de Ha Dong, à Hanoi. Cette adresse, c’est celle d’une classe de flûte, une classe gratuite et ouverte à tous à partir de 17h, 365 jours sur 365. Qui peut bien être le professeur qui officie de la sorte ? Eh bien, c’est un certain Le Thai Son, que nous avons rencontré. Alors sans plus attendre, nous allons nous aussi nous offrir un cours de flûte ! Puisque c’est ouvert à tous, ce serait dommage de s’en priver !   

En fait, ce n’est pas difficile de trouver l’adresse de Le Thai Son ! Il suffit de se trouver rue To Hieu, à hauteur du numéro 3 et de se laisser guider par le son des flûtes. Et comme ça, on arrive tout droit chez Le Thai Son qui habite une maison de trois étages nantie d’un carillon de bambou qui pend sous la véranda.
 
Derrière les grandes portes vertes, sept jeunes, âgés de 5 à 24 ans, entourent leur maître et jouent des mélodies folkloriques. Ngạc Văn Tảo, l’un d’entre eux : 
 
« Je viens de la campagne. Depuis mon enfance, j’aime jouer de la flûte. C’est pour ça que je suis les cours du professeur Son depuis maintenant un an. Un jour, je vais retourner dans mon village natal et jouer de la flûte, assis sur la branche d’un arbre, au milieu des champs. C’est mon rêve ! Ce serait très romantique, n’est-ce pas ? »
 
Aujourd’hui, Tao et ses camarades sont en train de travailler dans le salon où sont disposés partout des instruments en bambou : des T’Rung, des P’rong, et bien sûr, des flûtes de toutes sortes. Sur les murs, des photos, de Le Thai Son, prises lors de divers festivals, et quelques autres de ses plus brillants élèves. La flûte, Le Thai Son l’a dans le sang, depuis sa plus petite enfance, au point de faire corps avec elle : 
 
« Ce sont les blessés de guerre qui étaient soignés dans mon village natal qui m’ont fait découvrir la flûte, quand j’avais 7 ou 8 ans. Grâce à la musique, ils avaient toujours le moral au beau fixe ! Ils ont pris du bambou - du bambou, on en trouve partout dans le Nord - pour fabriquer des flûtes. Et ils ont appris aux enfants du village à en jouer. Ça a été le début d’une très grande passion qui ne m’a jamais quitté. C’est comme ça que j’ai décidé de devenir flûtiste professionnel ».       
 
Très vite, Le Thai Son est devenu l’un des ambassadeurs de la flûte vietnamienne. Depuis une bonne quarantaine d’années, il écume toutes les grandes scènes musicales, aussi bien au Vietnam qu’à l’étranger. Mais il ne s’est pas contenté d’être concertiste ! Il s’est aussi consacré à l’enseignement, dispensant son savoir dans de nombreux établissements de formation musicale du pays. Et il faut croire que le virus pédagogique est solidement ancré en lui puisque maintenant qu’il est à la retraite, il persévère dans cette voie, à la différence près qu’il exerce donc à domicile. Le Thai Son : 
 
« Je donne gratuitement des cours de flûte pour tout le monde, notamment pour les jeunes et les étudiants, car ils n’ont pas le sou ! Actuellement, il y a environ 20 étudiants qui me suivent, du niveau élémentaire jusqu’au niveau intermédiaire. Ils sont la relève artistique ! Après, ils pourront parfaire leur formation dans des établissements d’enseignement musical. Mon objectif, c’est d’attirer de plus en plus d’étudiants pour préserver et valoriser la musique traditionnelle du pays. Et pour y arriver, je crois qu’il faut tout d’abord ouvrir des cours gratuits comme celui-là. 
 
Parmi les étudiants brillants de Le Thai Son, il faut mentionner Bùi Công Thơm, qui a tout hérité de son maître : son talent de flûtiste et ses qualité de pédagogue, puisque lui-aussi se consacre à l’enseignement, et donc à la préservation, de la musique traditionnelle.
 
« C’est un professeur qui a du cœur ! Il ne serait pas le flûtiste exceptionnel qu’il est à moins de ça, d’ailleurs ! C’est un exemple à suivre ! En ce qui me concerne, j’aimerais beaucoup pouvoir créer un réseau de clubs de flûte… Pour le club que j’anime actuellement, j’ai loué un immeuble de trois étages au carrefour Nga Tu So, à Hanoi. Et comme enseignants, j’ai invité des jeunes professeurs et des étudiants brillants de l’académie de musique », a dit Bui Cong Thom.
 
Eh oui ! C’est lui, Le Thai Son, qui a transmis aux jeunes l’amour de la musique traditionnelle du Vietnam. Ils sont unanimes sur ce point ! 
 
Espérons qu’un jour, cette musique vietnamienne qu’il a si bien su défendre sera interprétée par ses élèves, avec autant de cœur !
 
http://vovworld.vn/fr-CH/Fenetre-des-jeunes/Le-Thai-Son-lamabassadeur-de-la-fl%C3%BBte-vietnamienne/287854.vov
 
 

Propriétaire du blog

Voir le profil de hiep60

hiep60

Date d'activation de son blog
15 septembre 2014

Dernière mise à jour de son blog
4 juin 2018, 14:59

Date de naissance :

26 Juillet 1954

Ville de résidence :

Paris

Nombre de visites :

287330

Nombre d'amis :

1

Ses derniers amis

Voir le profil de saigon3days

saigon3days

Ho Chi Minh City

Ses derniers POST de Blog actifs

Nouveau Envoyer à un ami