Votre Blog Vietnam , personnalisé et gratuit pour  votre association, votre projet, votre voyage, votre restaurant, votre famille,votre société ou tout simplement pour parler de toute chose se rapportant au Vietnam. Gérez  commentaires, vos rubriques,vos posts, photos et vidéos. Commentez les autres Blogs.
  

Voyage au bout de l'enfer ce soir sur Arte, dimanche 23 août à 20h50

Vous êtes ici : Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Art culture » Voyage au bout de l'enfer ce soir sur Arte, dimanche 23 août à 20h50

Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Art culture

Voyage au bout de l'enfer ce soir sur Arte, dimanche 23 août à 20h50

Agrandir le texte
Réduire le texte
Imprimer
Envoyer à un ami
Voyage au bout de l'enfer ce soir sur Arte : De Niro au bord de l'implosion, Cimino vivement critiqué... Tout sur le film !
dimanche 23 août 2015 

A l'occasion de la diffusion de Voyage au bout de l'enfer ce soir sur Arte, voici 5 choses à savoir sur le chef-d'oeuvre de Michael Cimino, emmené par Robert De Niro, Christopher Walken et John Savage.

De quoi ça parle ? 

1968. Mike, Steven, Nick, Stan et Axel travaillent dans l’aciérie du bourg de Clairton, Pennsylvanie, et forment une bande très liée. À Clairton, les histoires de coeur vont bon train : Steven épouse Angela, bien qu’elle soit enceinte d’un autre, et Nick flirte avec Linda qui semble troubler Mike. Mais cette tranquilité est rattrapée par la guerre du Vietnam lorsque Mike, Steven et Nick sont mobilisés pour partir au combat…

Ça passe quand ? 

Ce dimanche 23 août à 20h50 sur Arte.

1. Qualifié de raciste par une partie de la critique au moment de sa sortie, Voyage au bout de l'enfer a même fait scandale au Festival de Berlin, où il était présenté en 1979. Seul Christopher Walken a eu le courage d'affonter le public, Michael Cimino préférant rester enfermé dans sa chambre d'hôtel plutôt que d'affronter la critique. Certains y ont vu une insulte au peuple Vietnamien, reprochant au réalisateur de n'adopter qu'un point de vue, celui des américains. La célèbre scène de la roulette russe a d'ailleurs fait couler beaucoup d'encre, l'usage de cette pratique sadique durant la Guerre n'ayant jamais été formellement attesté. Toujours est-il que la même année, le film décroche pas moins de 5 statuettes aux Oscars et fait aujourd'hui partie des chefs-d'oeuvres du 7e art (et plus exactement à la 79e place du classement établi par l'American Film Institute). 

2. Si Robert De Niro, Christopher Walken et John Savage tiennent les rôles principaux du film, Voyage au bout de l'enfer doit aussi beaucoup à ses personnages secondaires, John Cazale et Meryl Streep. Le premier, atteint d'un cancer des os incurable au moment du tournage, rejoint le film à la demande de Robert de Niro. Mais son état de santé se dégrade au fil des jours et EMI, qui découvre sur le tard que le comédien est malade, tient à le remplacer. Ce à quoi Michael Cimino s'oppose fermement. Sa compagne de l'époque, une certaine Meryl Streep, décroche alors un rôle dans le film afin de rester à ses côtés. John Cazale décèdera peu de temps après la fin du tournage, avant d'avoir pu voir la version finale de Voyage au bout de l'enfer.

3. On en parlait un peu plus haut, la scène de la roulette russe a fait date dans l'histoire du cinéma. Christopher Walken et Robert De Niro, faits prisonniers par des tortionnaires vietnamiens, doivent se prêter à ce jeu sadique, devant l'oeil amusé de leurs geôliers. On y découvre un Robert De Niro au bord de l'implosion, et pour cause. Dans un souci de réalisme, le comédien a souhaité qu’on lui administre véritablement ces coups. La violence n’est pas tout à fait feinte donc, faisant de cette scène l’une des plus barbares et les plus puissantes du cinéma. Et l'un des moments les plus difficiles à tourner dans la carrière de De Niro. C'est d'ailleurs la scène préférée de Raphaël Personnaz

4. Très investi dans son rôle, De Niro a donc pris des coups mais a également refusé de se faire doubler pour la scène de fuite en hélicoptère. C'est bien l'acteur et son partenaire John Savage que l'on voit sauter de l'engin en plein vol (après tout, Tom Cruise n'a pas le monopole de la cascade). Une scène on ne peut plus périlleuse, qui a nécessité deux jours entiers de tournage et pas moins de quinze prises ! 

Il se murmure aussi que, toujours dans ce souci de réalisme, Christopher Walken aurait réellement craché au visage de De Niro lors de leur dernière rencontre, au Viêt Nam. A ceci près que De Niro ne s'y attendait pas du tout, ce qui déclencha chez lui une colère noire que l'on voit bien à l'écran, lorsqu'il se retient de frapper au visage son ami. 

5. Voyage au bout de l'enfer est le deuxième film de Cimino, après Le Canardeur. Et malgré ces quelques vives critiques, c'est un immense succès. A tel point que United Artists donne à Cimino le contrôle total pour son futur projet, La Porte du Paradis. Le film, qui aura coûté 40 millions de dollars, est un véritable échec financier qui précipite United Artist à la faillite. Considéré depuis par ses pairs comme le fossoyeur du cinéma d'auteur américain, Cimino ne parviendra jamais à retrouver la gloire d'antan et n'aura de cesse de s'interroger sur ce qui l'a conduit à faire ce métier...

http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18645054.html

 

Complément d'information :

Michael, Nick, Steven, Stan et Axel, ouvriers sidérurgistes, affrontent chaque jour le danger dans les hauts-fourneaux des aciéries d'une petite ville de Pennsylvanie. La journée terminée ces cinq amis aiment à se retrouver dans un bar en face d'une boisson fraîche. Ils aiment aussi aller ensemble à la chasse au cerf dans la montagne. Mais nous sommes en 1968 et l'Amérique est en guerre avec le Vietnam, et trois d'entre eux : Michael, Nick et Steven deviennent des soldats sur le départ, et c'est en hâte que Steven épouse Angela qui est enceinte.

 

Deux ans plus tard, les trois amis pris dans l'horreur de la guerre sont prisonniers dans un camp vietcong et sont obligés de jouer à " la roulette russe". Ils réussissent à s'évader mais sont dispersés. De retour aux États-Unis, hanté par ses souvenirs, Michael est réconforté par la douce Linda. Il apprend que Steven est amputé des 2 jambes et décide de partir à la recherche de Nick resté au Vietnam, mais ce dernier porte les traces des affres qu'ils ont traversées. S'échappant du service psychiatrique de l'armée, il est tombé, à Saïgon, entre les mains d'un trafiquant, Julien, qui le fait vivre en enfer c'est-à-dire dans le monde du jeu de la mort, " la roulette russe". C'est dans un cercueil que Michael le ramènera aux Etats-Unis.

Le grand film américain des années 70 selon Jacques Lourcelles qui voit en Cimino un héritier de Walsh et en particulier de Les Nus et des morts. Avec une ambition immense, Cimino tente de bâtir un cinéma épique et wagnérien, qui soit aussi lyrique que contemplatif et non dépourvu d'épaisseur romanesque. Il atteint notamment la puissance par la longueur démesurée des scènes qui les rends mystérieuses et incantatoires, par un sens quasi magique du décor et par l'attention accordée à certaines caractéristiques individuelles des personanges sans aucun soucis de rigueur dramatique apparente. Il cherche à aller au centre de son propos non par le réalisme, mais à l'aide d'un faisceau d'allégories qui transmue le réalisme en éléments de réflexion morale et philosophique. Les thèmes privilégiés de cette réflexion concernent l'énergie et la volonté de puissance de l'Amérique. La chasse, la guerre lointaine, le jeu atroce de la roulette russe sont autant de motifs dramatiques et visuels extrêmement spectaculaires qui permettent de confronter cette volonté de puissance au réel. Selon les personnages, on la verra se briser, se fracturer ou bien perdurer en se transformant et en changeant de contenu. Epopée de l'échec, Voyage au bout de l'enfer, est aussi un requiem grandiose dédié aux souffrances et à la stupéfaction de l'Amérique face à la plus grande défaite de son histoire.

Voyage au bout de l'enfer a été critiqué par certains car le film ne montrait pas le point de vue vietnamien et ne faisait pas allusion aux divisions qu'avait causés le conflit au sein de la société américaine. Ces critiques sont si l'on peut dire hors sujet car le propos de Cimino est à la fois plus allégorique et plus restreint socialement montrant comment cette guerre avait été vécue par trois américains ordinaires. Cimino affirme qu'il a trouvé chez les gens qui sont allé au front et que l'on a souvent traité de brutes fascistes "beaucoup plus d'intelligence et de sensibilité à l'égard de ce qu'il se passe dans le monde" que les journalistes qui ont écrit sur la guerre.

La scène où les geôliers Viêt-cong obligent leurs prisonniers américains ou sud-vietnamien à jouer à la roulette russe a fait couler beaucoup d'encre quant à son authenticité historique. Pour ce qui est de Cimino et de son film, il s'agit, avoue le réalisateur, d'une invention pure, afin de communiquer au public "la tension, l'expérience du combat", l'attente interminable qui suit un coup de feu.

http://www.cineclubdecaen.com/realisat/cimino/voyageauboutdelenfer.htm

 

 

 

 

Propriétaire du blog

Voir le profil de hiep60

hiep60

Date d'activation de son blog
15 septembre 2014

Dernière mise à jour de son blog
4 juin 2018, 15:59

Date de naissance :

26 Juillet 1954

Ville de résidence :

Paris

Nombre de visites :

349115

Nombre d'amis :

1

Ses derniers amis

Voir le profil de saigon3days

saigon3days

Ho Chi Minh City

Ses derniers POST de Blog actifs

Nouveau Envoyer à un ami