Votre Blog Vietnam , personnalisé et gratuit pour  votre association, votre projet, votre voyage, votre restaurant, votre famille,votre société ou tout simplement pour parler de toute chose se rapportant au Vietnam. Gérez  commentaires, vos rubriques,vos posts, photos et vidéos. Commentez les autres Blogs.
  

FAITES SOLIDAIREMENT UN DON POUR SOUTENIR LE PROCÈS de Mme TRAN TO NGA contre les firmes chimiques

Vous êtes ici : Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Evenements marquants du Vietnam » FAITES SOLIDAIREMENT UN DON POUR SOUTENIR LE PROCÈS de Mme TRAN TO NGA contre les firmes chimiques

Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Evenements marquants du Vietnam

FAITES SOLIDAIREMENT UN DON POUR SOUTENIR LE PROCÈS de Mme TRAN TO NGA contre les firmes chimiques

FAITES SOLIDAIREMENT UN DON POUR SOUTENIR LE PROCÈS de Mme TRAN TO NGA contre les firmes chimiques
Agrandir le texte
Réduire le texte
Imprimer
Envoyer à un ami

Appel en soutien au procès de Mme TRAN To Nga contre Monsanto, Dow Chemical, et consorts, fabricants de l'Agent Orange.

Bonjour à toutes et tous, responsables d’associations, adhérentes et adhérents, particuliers,
 
Nous sommes très touchés de l'élan de solidarité qui accompagne le combat de Mme Tran To Nga pour mener à bien le procès contre les 26 compagnies multinationales chimiques (dont Monsanto et Dow Chemical) ayant fabriqué l’Agent Orange. 
 
Mme Nga dit  : "Ce n'est pas seulement pour moi mais surtout pour toutes les victimes de l'Agent Orange." À cet instant elles sont 4 millions au Viêt Nam.
 
Mme TRAN To Nga engage une longue bataille, coûteuse car ici aussi « l'argent est le nerf de la guerre ». 
 
La première étape a été l'assignation par voie de parquet diplomatique, dont le coût en frais réels se chiffre en dizaines de milliers d'euros comprenant, entre autres, frais d’huissiers français auxquels s’ajoutent ceux de leurs homologues états-uniens aussi nombreux qu’il y a de compagnies mises en cause afin de notifier l’assignation, débours conséquents de traduction de centaines de pages, temps passé par le cabinet W. Bourdon-Forestier et collaborateurs-trices qui ont accompli un long travail de montage, etc..
 
Grâce à la solidarité de petits groupes formant un Collectif, la première tranche a été réunie in extremis, éloignant ainsi le risque de tomber sous le coup de la prescription.
 
Les richissimes sociétés américaines se sont constituées, représentées par les plus grands cabinets d'avocats de la place de Paris. Elles vont soumettre leurs contre arguments à l'audience du 16 avril 2015. 
 
Il faudra y répondre et ce sera de nouveau un long travail, de nouvelles traductions puisqu'après chacune des audiences de mise en état il conviendra d'apporter de nouvelles preuves aux contre arguments dilatoires des parties adverses qui, depuis longtemps, organisent leur irresponsabilité.
 
Ne pas confondre l'aide à Mme TRAN To Nga avec mendicité, il s’agit d’un acte de solidarité et de citoyenneté. Un acte de justice.
 
 Naturellement, les adversaires seront implacables voire féroces (Dow Chemical avait un chiffre d’affaire plus élevé que le PIB du Viêt Nam il y a encore peu de temps), et si par justice ils venaient à être condamnés, ils feront appel. Alors des frais reviendront (moindres toutefois).
 
Afin de soutenir Mme TRAN To Nga, vous pouvez selon vos moyens donner 5, 10, 20, 50, 100 euros, ou un montant libre. Paiement par PayPal ci-dessous.
 
Pour les personnes qui souhaitent bénéficier du reçu permettant une réduction d'impôt de 66% du don pour les particuliers, et 60% pour les entreprises - permettant parfois de donner davantage - 
 
voici le lien de l’Association Orange DiHoxyn :  www.orange-dioxin.com où le don peut être fait en le libellant Procès Nga, sans oublier de mentionner votre adresse postale pour l'envoi du reçu. 
 
Un chèque peut aussi être adressé à : Orange DiHoxyn, 19 rue Daniel Pongérard, 97419 La Possession, La Réunion
 
Merci de partager et d'élargir cet appel vers vos ami(e)s et contacts.
 
Soyez assurés de la reconnaissance de Nga pour votre soutien précieux, indispensable.
 
André Bouny*
 
*Pt. du "Comité International de Soutien aux victimes vietnamiennes de l'Agent Orange"
fondateur de "D.E.F.I. Viêt Nam" ;  auteur de "Agent Orange, Apocalypse Viêt Nam", et "Cent ans au Viêt Nam".
 
 
http://www.agent-orange-vietnam.org/component/k2/item/37-faire-un-don-pour-soutenir-le-proces
 

Propriétaire du blog

Voir le profil de hiep60

hiep60

Date d'activation de son blog
15 septembre 2014

Dernière mise à jour de son blog
4 juin 2018, 15:59

Date de naissance :

26 Juillet 1954

Ville de résidence :

Paris

Nombre de visites :

343273

Nombre d'amis :

1

Ses derniers amis

Voir le profil de saigon3days

saigon3days

Ho Chi Minh City

Ses derniers POST de Blog actifs

Commentaires

L’histoire de Monsanto, La société "la plus maléfique" au monde

Quelques extraits de cet excellent article à lire en entier si vous avez le temps pour approfondir le Mal absolu que représente MONSANTO! 

Années 20 : Monsanto étend son activité aux produits chimiques industriels et aux médicaments, devenant le plus gros fabricant mondial d’aspirine, l’acide acétylsalicylique (toxique, bien sûr). C’est aussi l’époque où les choses commencent à se précipiter horriblement pour la planète avec l’introduction de leurs polychlorobiphéniles (les PCB).

« Les PCB étaient vus comme une merveille chimique par l’industrie, un liquide visqueux résistant aux fortes températures et à la dégradation et ayant des applications presque illimitées. Les PCB sont aujourd’hui considérés comme l’une des plus graves menaces chimiques pour la planète. Largement utilisés comme lubrifiants, fluides hydrauliques, huiles de coupe, revêtements imperméables et produits d’étanchéité, ce sont des carcinogènes potentiels et on les retrouve impliqués dans des maladies de la reproduction, de la croissance et du système immunitaire. Le centre mondial de fabrication des PCB était l’usine Monsanto aux abords de St Louis dans l’Illinois, qui possède le plus fort taux de morts fœtales et de naissances prématurées de l’état. »(1)

Bien que les PCB aient été finalement interdits après 50 ans de dégâts, ils existent toujours dans le sang et les cellules des animaux et de l’homme à travers le globe. Des documents présentés plus tard au tribunal ont montré que Monsanto était parfaitement conscient des effets meurtriers, mais l’a criminellement caché au public pour conserver le filon des PCB !

Années 30 : Création de sa première semence de maïs hybride et extension de la fabrication de détergents, savons, produits de nettoyage industriels, caoutchouc synthétique et plastiques. Oh oui, tous toxiques bien sûr !

Années 40 : Ils démarrent la recherche d’uranium, qui servira pour la première bombe atomique du Projet Manhattan, qui sera larguée ensuite sur Hiroshima et Nagasaki, tuant des centaines de milliers de japonais, coréens et militaires américains et en empoisonnant des millions d’autres.

La société poursuit sans relâche ses folies meurtrières en créant des pesticides pour l’agriculture qui contiennent la mortelle dioxine, source d’empoisonnement de la nourriture et des réservoirs d’eau. Il fut découvert ensuite que Monsanto avait omis de dévoiler que la dioxine était utilisée dans un large éventail de leurs produits, ils auraient sinon été obligés de reconnaître qu’elle avait créé un enfer écologique sur Terre.

Années 50 : S’alignant de près avec la Compagnie Walt Disney, Monsanto crée plusieurs attractions au Disney’s Tomorrowland (« le pays de demain »), qui exposent la gloire des produits chimiques et des plastiques. Leur « Maison du futur » est entièrement faite de plastique toxique non biodégradable comme ils l’avaient affirmé. Quoi ? Monsanto a menti ? J’en suis scandalisé !

« Après avoir attiré un total de 20 millions de visiteurs entre 1957 et 1967, Disney fit raser la maison, mais découvrit que ce ne serait pas sans mal. Selon le Monsanto Magazine, les boulets de démolition rebondissaient sur la fibre de verre et les matériaux en polyester armé. Chalumeaux, marteau-piqueurs, tronçonneuses et pelleteuses se montrèrent impuissants. On attacha finalement des élingues tractées pour décoller petit à petit des éléments de la maison qui seront évacués ensuite par camion. » (2)

 

Années 60 : Monsanto, avec son complice criminel, la société Dow Chemical, produit l’Agent Orange dont la dioxine est l’un des composants, qui sert à l’invasion américaine du Vietnam. Résultats ? Plus de 3 millions de personnes contaminées, mort d’un demi-million de civils vietnamiens, un demi-million de bébés vietnamiens qui naissent avec des malformations de naissance et des milliers de vétérans américains qui souffrent ou meurent encore aujourd’hui de ses effets !

Monsanto est de nouveau traîné en justice et des mémos internes révèlent qu’ils connaissaient les effets mortels de la dioxine de l’Agent Orange quand ils l’ont vendu au gouvernement. Bien que ce soit scandaleux, Monsanto est autorisé à présenter sa propre « recherche » qui concluait que la dioxine était inoffensive et ne présentait un quelconque risque de santé. Satisfait, le tribunal se rallie à Monsanto et classe l’affaire. Il apparaît plus tard que Monsanto a présenté des études mensongères et que la vraie recherche concluait que la dioxine tuait très efficacement.

 

Un autre mémo plus tardif publié dans un tribunal en 2002 admettait « que les preuves validant la persistance de ces composants et leur présence universelle en tant que résidus dans l’environnement sont incontestables…des pressions du public et juridiques pour les éliminer afin d’éviter une contamination mondiale sont inévitables. La question fait boule de neige. Où allons-nous à partir d’ici ? Les alternatives : mettre la clé sous la porte ; s’en débarrasser autant que possible et ne rien faire d’autre ; tenter de continuer l’activité ; avoir des produits alternatifs. » (3)

 

Monsanto devient partenaire de I.G. Farben, fabricant de l’aspirine Bayer et des produits chimiques d’Hitler qui ont exterminé des millions de gens durant la seconde guerre mondiale. Ensemble, les deux sociétés utilisent leurs compétences communes du génocide pour introduire un autre produit neurotoxique mortel, l’aspartame, dans l’alimentation. Quand des questions font surface concernant la toxicité de la saccharine, Monsanto exploite cette opportunité pour amener un autre de ses poisons mortels à un public peu méfiant...

La suite sur :

http://www.sante-nutrition.org/lhistoire-complete-de-monsanto-la-societe...

 

 

 

Ma devise : Ne par prévoir, c'est déjà gémir ! Et Science sans Conscience n'est que Ruine de l'âme !
Nouveau Envoyer à un ami