Votre Blog Vietnam , personnalisé et gratuit pour  votre association, votre projet, votre voyage, votre restaurant, votre famille,votre société ou tout simplement pour parler de toute chose se rapportant au Vietnam. Gérez  commentaires, vos rubriques,vos posts, photos et vidéos. Commentez les autres Blogs.
  

Revue de presse: Agent orange - Juin 2015

Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Evenements marquants du Vietnam

Revue de presse: Agent orange - Juin 2015

Revue de presse: Agent orange - Juin 2015
Agrandir le texte
Réduire le texte
Imprimer
Envoyer à un ami

 

Revue de presse: Agent orange - Juin 2015

21/06/2015

http://fr.vietnamplus.vn

Agent orange : des firmes américaines freinent le procès Trân Tô Nga

Le procès Trân Tô Nga, lié à l’agent orange déversé au Vietnam durant la guerre américaine, est à peine débuté que certaines des 26 firmes américaines incriminées ont déjà trouvé un moyen de retarder son avancée. Leurs avocats ont en effet invoqué un «incident de communication des pièces» demandées pour la séance de mise en état, le 18 juin au Tribunal de Grande Instance d’Évry, en banlieue parisienne. Le récit.

Premier coup de théâtre au Tribunal de Grande Instance d’Évry : «Certaines firmes américaines, représentées par leurs avocats, ont soulevé un incident de communication des pièces afin de retarder le débat de fond concernant la responsabilité civile», a déclaré Me Bertrand Repolt, à l’issue de la 2e audience du procès intenté par Mme Trân Tô Nga, une Française d’origine vietnamienne, contre 26 firmes américaines ayant produit de l’agent orange, un puissant défoliant largué par l’armée américaine pendant la guerre du Vietnam (de 1961 à 1971).

L’avocat Bertrand Repolt, qui représente le cabinet «Bourdon & Forestier» inscrit au Barreau de Paris et défend Mme Trân Tô Nga, était présent à l’audience, de même que les 19 autres avocats représentant 19 sociétés américaines.

Les représentants de certaines sociétés américaines ont reproché à la partie demanderesse de ne pas avoir communiqué à l’appui de son assignation des pièces suffisamment probantes. «Or, cette question sur la qualité des pièces est un débat au fond et elle ne doit pas faire l’objet d’un tel incident», a estimé Me Bertrand Repolt. Et d’ajouter : «Toutes les pièces ont été communiquées. Si à l’avenir, on nous demande d’étayer par d’autres pièces, nous le ferons très volontiers dans le cadre des discussions sur le fond du dossier, mais pas à ce stade».

Il a expliqué que cette manière dilatoire qui reflète l’état d’esprit des sociétés américaines a été utilisée à mauvais escient quand on pense à l’attente que ce procès génère, une attente bien légitime, et quand on pense à l’état de santé fragile de Mme Nga, elle qui souhaiterait que le débat ait lieu le plus rapidement possible. Malgré cet incident, lors de l’audience de mise en état du 18 juin, les parties sont parvenues à obtenir un calendrier suffisamment serré qui permettra d’aborder les questions essentielles, vers mi-octobre.

N’étant pas convoquée par le jury, Mme Trân Tô Nga est quand même venue au tribunal, mais elle est restée à l’extérieur de la salle. S’adressant à des journalistes qui sont venus couvrir cet événement, elle a exprimé sa détermination de poursuivre jusqu’au bout ce procès : «Je suis très contente parce que le procès avance. Même si la partie adverse crée cet incident, ce qui veut dire que le combat se prolonge, la situation évolue quand même. Les difficultés sont inévitables, nous le savions avant de venir ici».

Sur les raisons qui l’ont poussée à poursuivre ce combat juridique, Mme Nga a dit que ce n’était pas pour elle, ses indemnités qu’elle avait déposé cette plainte. Elle pense plutôt aux malades à cause de l’agent orange/dioxine, à ceux qui souffrent de graves douleurs mais qui n’ont pas les moyens pour se soigner, à ceux qui sont moins malades, mais qui n’ont pas d’argent pour être formés professionnellement, ce qui ne leur permet pas de vivre avec la dignité qu’ils méritent.

«Si je suis en face des représentants des sociétés américaines, je leur demanderai de penser à ceux qui sont malheureux à cause de leurs faits, que ce soient ceux qu’ils aient accomplis volontairement ou +sur commande du gouvernement américain+. Mais le résultat est là, et il faut réparer ce désastre», a-t-elle affirmé.

Étaient présents dans la cour du tribunal, Nicolas Jaillard, journaliste indépendant qui fait des reportages pour différentes chaînes dont France 24 ; Sylvie Jacquemin et Milena Donato, qui participent à la production d’un film documentaire pour la firme américaine «Films for Humanity» basée à New York ; et Felix Klickermnn, un jeune journaliste allemand. Tous ont exprimé leur intérêt pour ce procès qui touche aux questions historiques et humaines. –VNA/CVN

23 juin 2015

http://www.amisdelaterre.org

Et de deux ! Après le glyphosate, le 2-4 D est classé comme « possible cancérogène » par l’OMS

Après avoir classé le glyphosate comme « cancérigène probable », voici que le Centre international de recherche sur les cancers (CIRC) qui dépend de l’Organisation Mondiale de la santé (OMS), vient de publier les résultats de son évaluation : le 2-4 D est classé comme « possible cancérigène ».

Pour rappel, le 2-4 D était un des composants de l’Agent Orange utilisé comme défoliant pendant la guerre du Vietnam. C’est donc loin d’être un produit anodin.

Bien sûr, comme pour le glyphosate, les industriels ripostent avec le groupe de travail sur le 2-4 D (2-4 D task force). Un de leur argument laisse rêveur : « Aucune agence de réglementation pour la santé et la sécurité ne considère le 2-4 D comme cancérigène ». [1]

Lorsque les autorités allemandes (BfR) furent chargées par la Commission européenne d’évaluer le glyphosate, elles se contentèrent de commenter les études faites… par les industriels (Glyphosate european task force), au lieu de mener leurs propres études indépendantes [2]. On peut donc se poser des questions sur les agences de sécurité en question …

Ces deux décisions de l’OMS arrivent juste après que Dow Chemical ait lancé son nouveau pesticide l’Enlist Duo, un mélange de … glyphosate et de 2-4D, destiné à des plantes agricoles modifiées génétiquement pour tolérer à la fois le glyphosate et … le 2-4 D !

En effet, de plus en plus d’herbes sont devenus tolérantes au glyphosate et plus particulièrement au Roundup de Monsanto, répandu massivement, année après année en particulier sur les champs de maïs et de soja GM. Les agriculteurs doivent constamment augmenter les doses pour essayer de tuer les « mauvaises » herbes, quand ils ne doivent pas, dans certains cas, désherber… à la main !

Les plantes GM, tolérantes au Roundup (Roundup Ready ou RR), sont une débâcle agronomique. Des dizaines et des dizaines d’herbes sont aujourd’hui tolérantes et survivent même à de très fortes doses de glyphosate. Au lieu de tirer les leçons de cet échec retentissant, Dow se lance dans la même impasse avec son 2-4 D. Ce produit est présenté aux agriculteurs, comme la « solution » face au problème des herbes tolérantes au Roundup…

Et dans quelques années ?

Les scientifiques estiment que les risques sont « en fait très élevés » que le nouvel OGM de Dow ne déclenche une nouvelle génération de super mauvaises herbes qui résistent à la fois au Roundup et au 2,4-D. La réponse des agriculteurs sera certainement la même que pour l’apparition de la résistance au Roundup : ils épandront des volumes encore plus importants. Les scientifiques prévoient donc que les volumes de 2,4-D vont exploser dans quelques années, après l’introduction des nouvelles semences sur le marché.

 

Dans une étude qui vient juste d’être publiée par un groupe de chercheurs sous la direction de David A. Mortensen, expert des cultures de l’Université d’Etat de Pennsylvanie, il est clairement démontré que de nouvelles plantes tolérantes aux herbicides mènent l’agriculture des Etats-Unis tout droit vers une dépendance toujours plus forte aux produits chimiques agricoles.

Pas la peine de s’inquiéter nous disent Dow et Monsanto qui affirment qu’il est extrêmement improbable que des herbes survivent à deux herbicides différents qui les attaquent simultanément par deux méthodes entièrement différentes.

Les auteurs de l’étude mettent en pièce cet argument. Ils répliquent que la résistance à deux herbicides ou plus n’est pas du tout un événement rare. Sur le plan général, il n’y a pas moins de 38 espèces de « mauvaises herbes » de 12 familles différentes qui présentent des résistances à deux herbicides ou plus. « 44% d’entre elles sont apparues depuis 2005 ».

 

On comprend peut-être mieux pourquoi Monsanto veut racheter Syngenta, le numéro un mondial des produits agro-chimiques [3]. Lorsque les mauvaises herbes survivront à la fois au glyphosate et au 2-4 D, Monsanto aura besoin de toute une palette de pesticides à sa disposition pour préparer les nouveaux OGM tolérants au glyphosate, au 2-4 D et à ces autres herbicides, …

 

Pour Tom Philpott : Il est particulièrement remarquable que le nouvel OGM ne soit pas le signal d’une concurrence entre les deux titans Dow et Monsanto, mais bien la preuve d’une collusion entre les deux firmes. Elles prévoient de se donner mutuellement les licences des traits du 2,4-D et du Roundup pour que chacune produise ses OGM multi-traits ». De la même façon, Monsanto travaille avec BASF pour mettre au point des OGM tolérants au glyphosate ET au dicamba.

 

Aujourd’hui, les ventes de glyphosate augmentent. Les ventes de 2-4 D vont exploser et les OGM qui contiennent plusieurs traits génétiques sont de plus en plus chers. Que du bonheur pour les caisses !

 

Mais malheur pour l’environnement et pour les humains : le glyphosate est un produit probablement cancérigène et le 2-4 D un produit possiblement cancérigène.

Est-ce que cela sera suffisant pour arrêter l’échec agronomique que sont les OGM et la chimie massive ? Cela dépend aussi beaucoup de nous citoyens !

 

 

Notes

[1] Reuters

[2] Glyphosate cancérigène ? Quand l’industrie dicte ses propres évaluations !

[3] Fusion monstre Monsanto/Syngenta : Monsanto propose 45 milliards de dollars !

http://www.ugvf.org/?q=fr/node/586

 

 


Propriétaire du blog

Voir le profil de hiep60

hiep60

Date d'activation de son blog
15 septembre 2014

Dernière mise à jour de son blog
4 juin 2018, 15:59

Date de naissance :

26 Juillet 1954

Ville de résidence :

Paris

Nombre de visites :

343274

Nombre d'amis :

1

Ses derniers amis

Voir le profil de saigon3days

saigon3days

Ho Chi Minh City

Ses derniers POST de Blog actifs

Nouveau Envoyer à un ami