Votre Blog Vietnam , personnalisé et gratuit pour  votre association, votre projet, votre voyage, votre restaurant, votre famille,votre société ou tout simplement pour parler de toute chose se rapportant au Vietnam. Gérez  commentaires, vos rubriques,vos posts, photos et vidéos. Commentez les autres Blogs.
  

Ngo Sy, le tankiste viet qui brisa la grille du palais

Vous êtes ici : Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Histoire du Vietnam » Ngo Sy, le tankiste viet qui brisa la grille du palais

Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Histoire du Vietnam

Ngo Sy, le tankiste viet qui brisa la grille du palais

Ngo Sy, le tankiste viet qui brisa la grille du palais
Agrandir le texte
Réduire le texte
Imprimer
Envoyer à un ami

 

Lettre de Ho Chi Minh-Ville. 30 avril 1975, quelques heures avant la chute de Saïgon aux mains de l’armée du Nord Vietnam : Ngo Sy serre les dents derrière le canon de son char T 59 made in China, immatriculé 390, qui progresse dans les rues désertes de la ville.

Depuis son enrôlement dans l’armée populaire du Vietnam, cinq ans plus tôt, il mène la vie austère du bodoï, le soldat communiste viet. Ce Saïgon qu’il ne connaît pas, lui le nordiste, il le découvre, éberlué devant un tel modernisme, à travers son viseur. « Nos ordres étaient : tirez sur tout ce qui bouge ! », raconte-t-il quarante ans plus tard en sirotant une « bière Saïgon » dans un café situé à quelques dizaines de mètres du palais de l’indépendance, centre du pouvoir sud-vietnamien, dont la prise sans violence a fait de lui un héros, il y a quarante ans.

Ce jour-là, ils sont quatre dans le tank : Ngo Sy, son assistant canonnier, le conducteur de l’engin et le chef du char. Ils ne savent pas très bien où aller. Le plan de Saïgon qu’ils utilisent est celui d’un itinéraire de bus que leur a refilé Bui Van Tong, le commissaire politique du régiment de blindés. « Il nous avait dit : suivez cette ligne de bus, traversez sept carrefours, puis tournez à gauche, vous arriverez devant le palais »…

« Je fais feu, je les explose tous »

Le tank poursuit sa course dans les artères vides. « On arrive près du pont à l’entrée de la ville, dernier bastion des soldats sudistes », raconte le vieux tankiste, personnage tonitruant auquel un soupçon de moustache donne désormais des airs de danseur mondain. « Je vois au loin un char M 148 de l’ennemi. Je fais feu, je les explose tous », gesticule-t-il. Quelques minutes plus tard, c’est au tour d’un char nordiste de se faire allumer. « Tous mes camarades sont morts dans l’explosion de ce tank à l’exception d’un, grièvement blessé. »

A 11 h 45, le T 59 se tire la bourre avec un autre collègue, un T 55 de fabrication soviétique immatriculé 843. Arrivé devant les grilles du palais présidentiel où sont en train de s’effilocher les derniers lambeaux du pouvoir sudiste, le « 843 » hésite à enfoncer les portes. Le conducteur du « 390 » de Ngo Sy n’hésite pas : « On a foncé dessus à toute vitesse, on a foutu les grilles en l’air. » C’est le premier char à entrer dans l’enceinte. L’ancien canonnier montre une photo en noir et blanc de l’époque : on le voit sur l’engin, le regard un peu dans le vague, coiffé de son casque russe de tankiste. Sait-il qu’il vient de contribuer à mettre un point final, ce jour-là, à trois décennies de deux guerres d’Indochine, la Française et l’Américaine ?

Sur l’instant, confie-t-il avec orgueil, « après avoir traversé tout Saïgon, je pensais à toutes ces guerres, à tous ces morts et à l’esprit révolutionnaire qui était le nôtre et nous avait poussés à nous battre sans peur de mourir. C’était une victoire extraordinaire : quand on a détruit les grilles du palais, on était arrivé au cœur du pouvoir de l’ennemi ! »

image: http://1.1.1.1/bmi/s1.lemde.fr/image/2015/04/30/534x0/4625755_6_ba03_ngo...

Ngo Sy Nguyen (à droite) et le capitaine Vu Dang Toan devant les grilles du palais de la Réunification, ancien palais présidentiel du pouvoir sud-vietnamien.

Le chef de char saute du tank, drapeau Vietcong bleu et rouge frappé d’une étoile jaune du « Gouvernement révolutionnaire provisoire » (GRP) clandestin du Sud. Mais les chars sont bien ceux du Nord, et les blindés de Hanoï ont foncé pour arriver les premiers au palais, doublant ceux du 4e corps d’armée, composé de beaucoup de communistes du Sud : la victoire n’est pas seulement celle du régime de Hanoï contre celui de Saïgon, elle est aussi celle du Nord sur le Sud…

Ngo Sy saute à son tour, grimpe les marches du palais, le doigt sur la détente de sa kalach. « Je vois une femme brune. Je lui demande qui elle est. Elle me dit qu’elle est Française et demande si elle peut prendre des photos. Je lui réponds que si elle est journaliste, elle peut prendre toutes les photos qu’elle veut. » La photographe, c’est la célèbre Françoise Demulder, et la photo que nous a montrée Ngo Sy qui le représente sur son char, c’est elle qui l’a prise. Le cliché contribuera à rendre célèbre la correspondante de guerre, disparue en 2008 à 61 ans.

La vie de Ngo Si ne sera pas ensuite à la hauteur de sa performance, même s’il a été décoré et eut l’honneur de rencontrer le général Vo Nguyen Giap, vainqueur de Dien Bien Phu : « Après la libération de Saïgon, j’ai été envoyé sur la frontière chinoise durant la guerre sino-vietnamienne de 1979. Après, j’ai été démobilisé avec le grade de sous-lieutenant et je suis devenu portefaix dans une usine. J’ai terminé ma carrière comme conducteur de tricycles à moteur », dit-il avec une pointe d’amertume. Parfois, les héros ont la vie dure.

http://abonnes.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2015/04/30/ngo-sy-le-tankiste-viet-qui-brisa-la-grille-du-palais_4625757_3216.html

Propriétaire du blog

Voir le profil de hiep60

hiep60

Date d'activation de son blog
15 septembre 2014

Dernière mise à jour de son blog
4 juin 2018, 15:59

Date de naissance :

26 Juillet 1954

Ville de résidence :

Paris

Nombre de visites :

357356

Nombre d'amis :

1

Ses derniers amis

Voir le profil de saigon3days

saigon3days

Ho Chi Minh City

Ses derniers POST de Blog actifs

Nouveau Envoyer à un ami