Votre Blog Vietnam , personnalisé et gratuit pour  votre association, votre projet, votre voyage, votre restaurant, votre famille,votre société ou tout simplement pour parler de toute chose se rapportant au Vietnam. Gérez  commentaires, vos rubriques,vos posts, photos et vidéos. Commentez les autres Blogs.
  

Mme Mai-femme entrepreneuse de Hòn Đốc

Vous êtes ici : Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Societe » Mme Mai-femme entrepreneuse de Hòn Đốc

Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Societe

Mme Mai-femme entrepreneuse de Hòn Đốc

Mme Mai-femme entrepreneuse de Hòn Đốc
Agrandir le texte
Réduire le texte
Imprimer
Envoyer à un ami

A Hòn Đốc, une île appartenant à la province de Kiên Giang, au Sud, la plupart des hommes pratiquent la pêche et la pisciculture en cage. Quant aux femmes, elles s’occupent des affaires ménagères. Mais certaines assument aussi les activités de pêche et de pisciculture qui demandent beaucoup de forces et d’habileté. Lê Thị Mai en est un exemple. Elle force l’admiration des hommes.

Lê Thị Mai dispose d’une grande maison, mais seule sa fille cadette y habite car Mai vit en permanence sur les radeaux d’élevage de poissons. Elle nous confie :
 
« J’habite sur les radeaux pour élever les poissons et préparer la nourriture pour mes employés. Maintenant que mon mari est à la retraite, il vient me donner un coup de main. Je dirige ma flotte de bateaux de pêche par téléphone. Je fais toutes les provisions nécessaires avant chaque virée. J’ai eu de la chance de recevoir l’aide des voisins dans l’accès aux crédits pour développer mes affaires. »
 
Mme Mai est toute petite, son visage est bien ridé et ses mains grossières, vu le labeur. Elle a vécu des hauts et des bas avant d’aboutir à une activité florissante :
 
« Après les premiers succès, je me suis engagée à investir davantage dans la pêche et la pisciculture. À Hà Tiên, tout le monde me connaît. Auparavant, j’ai vécu dans la pauvreté. Parfois, je n’avais même pas 2 000 dongs pour acheter de l’huile pour frire les poissons, ni d’argent pour payer les frais de scolarité de mes enfants. Comme mes enfants ne travaillaient pas bien à l’école, ils ont dû rester à la maison pour m’aider. Maintenant, deux d’entre eux dirigent mes bateaux. »
 
 
Mai ne ménageait aucun effort pour gagner de l’argent et élever ses enfants. Dans la journée, elle pratiquait la pêche au filet alors que son mari suivait les pêcheurs au large. Puis avec le soutien financier des amis, la famille de Mai a pu développer les affaires :
 
« Il y a une dizaine d’années, j’ai acheté un tout premier bateau environ 100 millions de dongs. Mes partenaires commerciaux m’ont prêté 40 millions de dongs. J’avais 5 ou 6 millions de dongs. J’ai acheté ce bateau à crédit. Maintenant, il coûte 600 millions de dongs. J’ai remboursé toutes les dettes. »
 
Aujourd’hui, Mai dispose des biens assez impressionnants : 4 bateaux de plus de 2 milliards de dongs et 7 radeaux de pisciculture d’environ 1 milliard de dongs. Son fils et son beau-fils l’aident à gérer les 4 bateaux qui lui rapportent des centaines de millions de dongs de bénéfices par an. Un rêve !
 
« Parfois quand je suis sur mes radeaux piscicoles, j’indique mes 4 bateaux en demandant à mes enfants à qui ils appartiennent. Mes enfants me répondent qu’ils m’appartiennent. Je ne pensais pas avoir une telle fortune. J’ai vraiment de la chance. »
 
Élever les poissons dans les cages sur la mer est une activité pénible mais fructueuse. Elle demande beaucoup d’investissements. Au début de l’année dernière, Mai a expérimenté l’élevage de poissons dans les cages sur une superficie de plus de 500 m2. Mais suite à une épidémie, elle n’a pas pu obtenir de bénéfices. Après cet essai, Mai ne s’est pas découragée, elle a décidé d’élargir la superficie piscicole. Lương Văn Sơn, son mari raconte :
 
« Nous nous sommes rencontrés pour la première fois en 1976. Elle manoeuvrait un sampan pour la pêche au filet. À l’époque, les moyens de navigation étaient rudimentaires. Au moment de la libération nationale, notre île ne comptait qu’une vingtaine de familles. Elle n’avait qu’un seul bateau de 20 chevaux en 1990. J’assumais le poste de président du front de la patrie de la commune en 1992 alors que ma femme restait à la maison pour s’occuper des enfants et des affaires familiales. J’ai conseillé à ma femme de venir s’installer sur la terre ferme, mais elle voulait vivre sur les radeaux pour élever les poissons, car c’est sa passion. »
 
Hồng Ngọc Điệp, un habitant de Hòn Đốc : « La concorde familiale est l’élément décisif du succès. Le mari et la femme doivent partager la volonté et les efforts et savoir relever les risques. Madame Mai est une femme volontaire. Elle aide aussi ses enfants dans les activités économiques. C’est une femme entrepreneuse. »
 
Le courage et la force de cette dame ont forcé l’admiration de tous. Mme Mai a su relever les défis, s’adapter à toutes les conjonctures et développer les activités économiques. C’est une belle fleur sur l’île de Hòn Đốc!
 
http://vovworld.vn/fr-ch/Figure-Vietnamienne/Mme-Maifemme-entrepreneuse-de-Hon-Doc/313285.vov
 

Propriétaire du blog

Voir le profil de hiep60

hiep60

Date d'activation de son blog
15 septembre 2014

Dernière mise à jour de son blog
4 juin 2018, 14:59

Date de naissance :

26 Juillet 1954

Ville de résidence :

Paris

Nombre de visites :

286167

Nombre d'amis :

1

Ses derniers amis

Voir le profil de saigon3days

saigon3days

Ho Chi Minh City

Ses derniers POST de Blog actifs

Nouveau Envoyer à un ami