Votre Blog Vietnam , personnalisé et gratuit pour  votre association, votre projet, votre voyage, votre restaurant, votre famille,votre société ou tout simplement pour parler de toute chose se rapportant au Vietnam. Gérez  commentaires, vos rubriques,vos posts, photos et vidéos. Commentez les autres Blogs.
  

Au marché de Sapa et la route vers Bac Ha

Vous êtes ici : Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Tourisme au Vietnam » Au marché de Sapa et la route vers Bac Ha

Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Tourisme au Vietnam

Au marché de Sapa et la route vers Bac Ha

Au marché de Sapa et la route vers Bac Ha
Agrandir le texte
Réduire le texte
Imprimer
Envoyer à un ami

 Poursuivons ce périple en moto à travers les montagnes du nord du Vietnam. Nous sommes toujours à Sapa, et en cette matinée brumeuse, nous allions d’abord faire un tour au marché de Sapa avant de reprendre la route vers notre prochaine étape, Bac Ha, une petite étape de tout juste 100 km.

 
Marché des ethnies de Sapa
 
C’est sous un brouillard matinal qu’on se levait ce matin là à Sapa. Si le marché débute dès 6h du matin (et dure jusqu’en début d’après midi vers 14h), ce n’est seulement après notre petit déjeuner tranquillement pris vers 9h qu’on se décidait à aller faire un tour vers le marché de Sapa.
 
De bon matin, en plus de croiser les trekkeurs déjà en partance avec leur guide Hmong du jour, on a pu voir ce matin là défiler une procession pour ce qu’on pense être un enterrement… sympa pour commencer la journée !
 
Mon pote wikipedia qui sait tout me raconte même que le marché couvert de la ville a été mis en place par l’administration coloniale afin de favoriser le commerce entre les montagnards, qui dès lors, vinrent une fois par semaine s’échanger les produits à Sapa, la colonie, quant à elle, y gagne en taxant les marchandises.
 
Si nous concernant nous n’irons pas dans la partie couverte, mais resterons dehors à déambuler dans les rues brumeuses, le marché n’en reste pas moins ce melting pot d’ethnies des montagnes parmi lesquelles les Hmong noirs, les Hmong rouges (appelé Dao ou Dzao) et d’autres dont je ne connais pas forcément le nom (je ne suis pas un spécialiste…)
 
On y restera une bonne heure à se balader dans les rues tournant autour de l’église de Sapa. L’ambiance y est plutôt détendues, le contact avec les locaux est plutôt à base de sourire, certains rigolent même bien entre eux.
 
Une Hmong rouge (ou Dao) à qui Jitima achètera un pantalon.
 
Une petite Hmong se voit mettre son petit frère (ou soeur) sur le dos.
 
Ça s’éclate bien au marché !
 
La différence avec les Vietnamiens provenant par exemple d’Hanoi, qui viennent ici le temps du weekend pour avoir un peu d’air frais, est flagrante. Tant dans la tenue vestimentaire que dans le comportement. C’est des Vietnamiennes « des villes » qu’on entendra se chamailler à propos de je ne sais quoi en arrivant au guichet permettant de visiter les jardins de Sapa (c’était déjà arrivé à Sapa lors de notre précédent séjour au Vietnam, voir ici, à la fin de l’article).
 
Au passage, les jardins sont situés en hauteur et surplombant la ville, perso, on ne visitera pas, faute de temps et le prix nous semblait trop élevé de toute façon.
 
Vietnamiennes des villes, facilement reconnaissables !
 
En route pour Bac Ha
 
Après cette balade matinale dans le marché de Sapa, on revenait à l’hôtel pour se prendre un brunch avant de prendre la route peu avant midi, direction Bac Ha.
 
L’idée étant d’arriver la veille du fameux marché des ethnies de Bac Ha, qui a lieu chaque Dimanche. En tout, un parcours d’environs 100 km.
 
Il fallait d’abord redescendre de Sapa vers Lao Cai, non sans s’arrêter quelques fois pour admirer le paysage en faisant des pauses photos.
 
On croisait aussi des travaux dans une vallee entre 2 montagnes… Un barrage… m’est avis que le paysage va donc bien changer dans les années à venir…
 
Durant tout notre trip, nous verrons plusieurs construction de barrages comme celui-ci.
 
Une fois revenus à Lao Cai, nous faisions notre pause déjeuné dans un restaurant faisant face à une place, non loin de la gare d’ou nous étions arrivé la veille.
 
The Nest, un choix de restaurant possible si vous passez par Lao Cai.
 
Une rue de Lao Cai
 
Vue sur Lao Cai et la rivière la traversant.
 
Ensuite nous avions encore une soixantaine de kilomètres avant de rejoindre la petite ville montagnarde de Bac Ha.
 
Nous longions pour se faire la frontière avec la Chine, qui était juste là sur notre gauche. Ça me fait toujours un petit quelque chose de me dire que là, parce que l’histoire de l’humanité est ainsi faite, des frontières existent, et pendant que j’arpente cette grande route au Vietnam, là, juste à côté se trouve une terre étrangère…
 
A gauche se trouve la Chine.
 
Sur 40 km, c’est une route plutôt facile car celle-ci suit la vallée, puis on grimpe seulement sur les derniers 25 km.
 
C’est sur cette dernière portion qu’on commencera à avoir un aperçu de ce que les montagnes du nord du Vietnam peuvent offrir en terme de paysage.
 
Bac Ha, sans électricité
 
Oui, on ne le savais pas encore mais la ville souffre régulièrement de panne d’électricité qui peuvent durer plusieurs heures.
 
En arrivant, on se dirigeait direct vers un des hôtels indiqué dans le guide. On monte voir la chambre et au vu du tarif, on décidait de rester là, au Sunday Hotel (300 000 Dong la nuit me semble t’il, n’ayant toujours pas mon carnet sous la main, je revérifierai l’info plus tard  ).
 
L’arrivée à Bac Ha.
 
C’est là, une fois posé et voulant recharger les batteries (des appareils, pas nous même  ) qu’on s’est aperçu qu’il n’y avait plus d’électricité.
 
Sunday Hotel à Bac Ha.
 
Notre chambre au Sunday Hotel.
 
Vue depuis la chambre.
 
Autre vue depuis la chambre.
 
La nuit commençait à tomber et nos estomac à réclamer leur dû pour la soirée. On marchait juste en face de la sorte de place jouxtant l’hôtel, et on se dirigeait vers un restaurant, là où on pouvait apercevoir de la lumière provenant de bougies, et où il y avait plutôt du monde (des touristes essentiellement).
 
C’était correct sans non plus être exceptionnel. On est resté un petit moment profiter de cette douce lumière pendant qu’une grosse averse pointait le bout de son nez, dégoulinant le long des murs manifestement mal isolés… (malgré tout, le restaurant à un aspect propre et semble même avoir bénéficié d’un lifting récemment, allez y donc sans crainte !)
 
Au restaurant (j’ai pas une bonne mémoire des noms…)
 
Lorsqu’on revenait à l’hôtel, il n’y avait toujours pas d’électricité, mais comme c’est habituel ici, il y avait des bougies à disposition dans notre chambre.
 
Peu après les avoir mises en place, l’électricité revenait, puis se coupait de nouveau et revenait, encore 2 fois à jouer à « arrivera, arrivera pas » et celle-ci revenait enfin pour de bon, quand il était temps pour nous de nous coucher, car le lendemain, il fallait se lever tôt pour aller sur le marché.
 
Comme au bon vieux temps !
 
 
http://www.la-thailande-et-l-asie.com/marche-sapa-route-bac-ha/?utm_content=buffer58608&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer
 

Propriétaire du blog

Voir le profil de hiep60

hiep60

Date d'activation de son blog
15 septembre 2014

Dernière mise à jour de son blog
4 juin 2018, 15:59

Date de naissance :

26 Juillet 1954

Ville de résidence :

Paris

Nombre de visites :

357526

Nombre d'amis :

1

Ses derniers amis

Voir le profil de saigon3days

saigon3days

Ho Chi Minh City

Ses derniers POST de Blog actifs

Nouveau Envoyer à un ami