Votre Blog Vietnam , personnalisé et gratuit pour  votre association, votre projet, votre voyage, votre restaurant, votre famille,votre société ou tout simplement pour parler de toute chose se rapportant au Vietnam. Gérez  commentaires, vos rubriques,vos posts, photos et vidéos. Commentez les autres Blogs.
  

Agent Orange : les enfants de l'apocalypse

Vous êtes ici : Traité du Zen et de l'entretien des motocyclettes » Agent Orange : les enfants de l'apocalypse

Traité du Zen et de l'entretien des motocyclettes

Agent Orange : les enfants de l'apocalypse

Agent Orange : les enfants de l'apocalypse
Agrandir le texte
Réduire le texte
Imprimer
Envoyer à un ami
L’agent orange contient de la dioxine sous la classification de l’acide trichloro-phénoxy-acétique (2,3,7,8-TCDD ou 2,4,5-T), poison puissant, mille fois plus toxique que le plus puissant des poisons trouvés dans la nature. La particularité de ce produit hautement nocif est sa persistance, il conserve pleinement son empreinte chimique même après une incinération prolongée.

La résorption de ce produit dans la nature prendra, selon mes calculs, 90 ans, soit le temps de trois générations, pour qu’il redescende sous un seuil acceptable. Les Américains ont épandu sur notre pays plus de quatre-vingt millions de litres sur un territoire de plus de deux millions d’hectares, soit le huitième de la surface du Sud Vietnam.

La grande guerre est finie depuis maintenant plus de 30 ans, mais malheureusement les feux de l’apocalypse continuent son œuvre funeste car ils ont franchi la barrière sacrée de l’hérédité humaine.

On sait que le taux de dioxine décroît extraordinairement dans le lait maternel mais un reliquat est transmis à l’enfant. La dioxine, même à dose infinitésimale, traverse le placenta pour attaquer le fœtus. Ce dernier est littéralement contaminé dans l’utérus de la mère.

Les enfants de la génération « dioxine » ont les yeux brillants de vie, la bouche écumeuse ; ils gisent, hoquettent à même le sol, tortillant leurs corps disloqué comme des pantins démantibulés, baignant dans leurs excréments.

Enfanter un acte sacré.  L’agent Orange c’est la terreur des mères vietnamiennes, la hantise de l’anormalité.

Une autre conséquence insoutenable : l’abandon des enfants frappés par ce mal, que l’on abandonne au petit matin au seuil de la porte d’une orphelinat, en raison de la honte sociale et de la charge qu’ils représentent pour les familles pauvres ou de l’entrave que peut représenter une telle progéniture dans la vie urbaine.

Un jour, dans un orphelinat, j’ai  pris dans mes bras avec tendresse pour ce que je croyais  être un enfant de 10 ans, l’aide-soignante me disait que c’est une jeune fille agée de … 19 ans, qu’elle n’a jamais ouvert les yeux, qu’elle n’a jamais quitté son lit et qu’elle est en proie à d’interminables crises d’épilepsie. La terre se dérobe sous mes pieds, j’ai perdu le souffle, je suis pris de convulsion,  et moi qui ne sait pas pleurer…

Ma première pensée, ma première prière dans cette nouvelle année de 2012 vont vers ces enfants qui sont les oubliées de l’apocalypse.

Propriétaire du blog

Voir le profil de khoapham

khoapham

Date d'activation de son blog
26 décembre 2011

Dernière mise à jour de son blog
4 janvier 2012, 19:22

Date de naissance :

29 Septembre 1960

Ville de résidence :

Hoi An

Nombre de visites :

14614

Nombre d'amis :

1

Ses derniers amis

Ses derniers albums photos

Nouveau Envoyer à un ami