Un Français enseigne les arts martiaux aux enfants handicapés

Vous êtes ici : Actualité » Un Français enseigne les arts martiaux aux enfants handicapés

Société

Un Français enseigne les arts martiaux aux enfants handicapés

Un Français enseigne les arts martiaux aux enfants handicapés
Agrandir le texte
Réduire le texte
Imprimer
Envoyer à un ami

Le jeune français Pierre Desdevises a vécu et travaillé au Vietnam plus de trois ans. Aujourd’hui, il y revient pour participer à un projet de soutien d’handicapés vietnamiens par l’enseignement d’un style d’art martial, bien qu’il soit fort occupé par sa participation à l’organisation des Jeux olympiques (JO) de Londres 2012.
 

Après avoir obtenu un diplôme en économie à l’Université Paris VI, Pierre Desdevises a travaillé dans une société spécialisée dans la fourniture d’équipements industriels. Un travail stable et bien rémunéré qui ne l’a, cependant, pas séduit longtemps, simple constat de l’absence de vocation, somme toute...

Rapidement, il a décidé de démissionner. Disant au revoir à l’Hexagone, Pierre est arrivé au pays en forme de S pour travailler près d’un an à l’ambassade de France. Désireux de travailler dans un environnement dynamique, Pierre a posé sa candidature à la Compagnie de développement du sport Vietnam (VSC) où il a été embauché et a assumé le poste de gestionnaire de projet de découverte des arts martiaux français au Vietnam durant trois ans.

Un membre de l’école Cuu Long Vo Dao
 
En 2009, Pierre a quitté le Vietnam pour retourner en France afin de suivre une formation en éducation physique à l’Université de Nantes, puis a travaillé pour la Fédération française de karaté en qualité de gestionnaire chargé du développement et de la communication.

Pierre a commencé à pratiquer le style de l’école Cuu Long Vo Dao à l’âge de 14 ans. Il s’agit d’un art martial sino-vietnamien reconnu par les Fédérations d’arts martiaux traditionnels au Vietnam comme en France. Cuu Long (neuf dragons) est aussi le nom des bras du Mékong traversant le territoire vietnamien.
 
Selon Pierre, le Cuu Long Vo Dao est un style assez particulier car cet art martial est bénéfique pour les handicapés, les patients et les prisonniers. Dans les hôpitaux, Pierre aide les malades à apprendre et pratiquer des mouvements facilitant leur rétablissement. Alors que dans les prisons, cet art martial ressemble une thérapie psychologique pour aider les prisonniers à savoir écouter et respecter les gens.

Instructeur agréé de Cuu Long Vo Dao, Pierre a participé à l’enseignement de ce style dans plusieurs hôpitaux et prisons du monde. Il est l’un des rares titulaires du certificat d’enseignement du Cuu Long Vo Dao dans les prisons délivré par la Fédération internationale de karaté.
 
Partager la joie avec les handicapés
 
Bien qu’il soit actuellement très occupé par l’organisation des JO Londres 2012, Pierre consacre dix jours au Vietnam à sa participation au projet «Arts martiaux et développement des handicapés». Il s’agit d’un projet original mis en œuvre pour la première fois au Vietnam comme en Asie d’ailleurs. Selon Pierre, les handicapés ont des problèmes au regard de leur corps comme de leurs capacités de mouvement, ce qui a une incidence certaine sur leurs capacités de penser et donc de communiquer en société. «Nous voulons aider les handicapés à acquérir confiance en eux-mêmes comme dans la vie», affirme Pierre.

Pour l’heure, ce jeune français enseigne à plusieurs dizaines d’élèves du Centre Sống nghị lực (Vivre avec énergie) à Hanoi réunissant des jeunes handicapés. Il souligne toujours que les arts martiaux sont nés non pas pour nuire, mais pour d’abord entretenir santé et esprit.

La plupart de ses élèves sont enthousiastes et font preuve de l’efficacité de cet art martial en qualité de thérapie. Les airs embarrassés des premiers débuts cèdent rapidement la place à un entraînement soutenu, l’ambiance en cours demeurant toujours ponctuée de sourires et de discussions entre élèves.

«Je souhaite que ce soit vous, Vietnamiens, qui parveniez à transmettre les techniques de l’école Cuu Long Vo Dao aux autres handicapés. Ainsi, ce que je fais aujourd’hui pour vous prendra sa réelle signification plus tard», a espéré Pierre. Expliquant pourquoi il est revenu au Vietnam, Pierre a déclaré «seulement pour le plaisir». De fait, il est lui-même heureux de voir les autres heureux, raison pour laquelle plusieurs personnes disent avec humour de son projet que c’est le projet «Joyeux avec Pierre».
 
Dans les temps à venir, notre bon homme souhaite généraliser ce projet à d’autrel villes et provinces du Vietnam avant de présenter l’école Cuu Long Vo Dao dans d’autres pays de la région.
 
Diêu An
(Le Courrier du Vietnam)
 

Comments

Louable initiative mais.....

L'engagement de ce jeune homme pour aider les handicapés est admirable mais je relève quelques invraissemblance dans cet article.
1/ Il n'y a pas de Fédération internationale de Karaté mais une Fédération mondiale ( WKF World Karate Federation ) , Le diplôme d'enseignement dans les prisons est une initiative de la Fédération Francaise de Karaté et est délivré par elle.
2/ Les diplômes d'enseignement sont délivrés par les Fédérations Nationales.
3/ Le karaté n'étant pas discipline olympique, à quel titre s'occupe-t-il des JO de Londres?
Pierre Desdevises est 2 ème Dan et titulaire d'un diplôme d'instructeur fédéral.
Je lui souhaite bonne chance.
Expat

clarification

bonjour

effectivement pas mal d erreur dans cette article,

1 je n ai pas etudié a paris 6 mais dans une ecole de commerce

je suis titulaire d un BEES1 et en cours dobtention du DEJEPS

je me m occupe pas du tout du karaté pour london 2012 mais juste d ela logistique.

enfin le plus important je ne suis que le diffusseur d une methode creer par mon proffesseur mr Jean phillippe Pierre  DEJEPS et surtout tetraplegique depuis 15 ans

je suis ravie d echanger sur sur la handi viet

 

Pierre

i

Ma devise : uong nuoc nho nguon

Mise au point

Bonjour Potopiero.

En lisant votre post j'en déduit que vous êtes Pierre Desdevises.
Je viens de consulter le site de la Fédération Francaise de Karaté, il indique que vous êtes titulaire d'un DIF et non d'un BEES, donc encore moins d'un DEJEPS qui necessite 1200 Heures de formation après l'obtention du BEES.
De plus pour un diplômé vous faites beaucoup de fautes d'orthographe et parlez de vous au féminin.
Ceci s'ajoute aux invraissemblances de l'article et me fait douter de son autenticité.
Expat

une personne genereux

  

 Le Vietnam est en la periode de transition, le lieu ou tout le monde veut tout faire pour gagner  le plus si possible. Rarement ,ca fait longtemps que nous avons entendu parler d'un personnage admirable . Plus particulier ,il est un jeune venant d'un pays occidental ou il a quitte son travail en obtenant un diplome de l'economie pour sonsacrer  son temps aux handicapes vietnamiens .

   Le veritable exemplaire auquel les jeunnes vietnamienns  devraient  se reflechir 

Ma devise : une bonne personne doit etre franche.
Nouveau Envoyer à un ami