Tranches de vie : c'est déjà Noël !

Vous êtes ici : Actualité » Tranches de vie : c'est déjà Noël !

Société

Tranches de vie : c'est déjà Noël !

Tranches de vie : c'est déjà Noël !
Agrandir le texte
Réduire le texte
Imprimer
Envoyer à un ami

À l'heure où paraît ce numéro du Courrier du Vietnam, un des derniers sous sa forme quotidienne, c'est la veille de la fête de Noël avec son cortège de décoration et de cadeaux. Et même si la tradition de Noël est quelque peu éloignée du culte des ancêtres, au Vietnam, Noël est aussi une fête !

À force de le dire chaque année, je vais finir par passer pour un radoteur, mais qu'y puis-je si le Père Noël revient chaque année le 24 décembre : le rouge et blanc a autant droit de cité du côté  du lac Hoàn Kiêm (au centre-ville de Hanoi) que du côté des grands boulevards parisiens. Et en l'occurrence, il ne s'agit pas du rouge impérial, mais bien du rouge vermillon du vieux bonhomme à barbe blanche, qui descend du ciel avec des jouets par milliers !

Vive la fête !

Pourtant, le royaume des glaces, les rennes au doux pelage, les sapins enneigés…, autant d'images étrangères au pays du Sud lointain des rizières verdoyantes et des aréquiers enguirlandés de bétel.

Ce "miracle" de Noël, le Vietnam le doit à l'esprit festif œcuménique du Vietnamien, qui repose sur un postulat simple : si on fait la fête, on dépense plus, donc c'est bon pour le commerce. Et pour ce qui est de faire la fête, le Vietnamien ne recule devant rien. Déjà, depuis plusieurs années, il a adopté la citrouille et les masques de sorcières d'Halloween, qui envahissent les rues fin octobre… Cette année, il en a rajouté en se convertissant à l'Oktoberfest en début du même mois, où pendant deux jours, les chopes de bière bavaroise se sont entrechoquées au milieu des saucisses blanches et des bretzels !

À la vitesse où va le monde, je m'attends à ce que l'année prochaine, des écoles de samba défilent en petites tenues dans la rue Tràng Tiên et que la nuit soit folle au rythme des cariocas ! En attendant, c'est la tradition de Noël qui s'invite en cette fin d'année. Et, ne seraient-ce les klaxons et les sonorités de la langue locale, on pourrait se croire dans un des nombreux pays  d'Europe ou d'Amérique du Nord, tant les magasins, les avenues, les hôtels et les restaurants regorgent de décorations qui n'ont rien à envier à celles de leurs homologues occidentaux. Paradoxes garantit ! Ainsi, cocasses ces sapins de Noël qui, à la devanture des magasins, voisinent avec des áo dài bien d'ici. Surprenantes ces guirlandes chatoyantes qui s'enroulent à côté des lanternes  chinoises rouges et or. Curieux cet immense sapin de blanc vêtu qui trône au milieu d'une place et dont la lumière éclipse les flamboyants bien ternes en cette saison…

C'est Noël, et ça se voit ! Même les génies locaux ont du souci à se faire, dont les effigies collées sur les vitrines doivent céder la place au déferlement de rennes tirant des Pères Noël hilares, juchés sur des traîneaux volants. D'ailleurs, sous le dais scintillant des illuminations qui couvrent les grandes rues, des Pères Noël, il y en a des centaines, des milliers. Non, que le Vietnam pratique le clonage, mais tout simplement parce qu'il n'y a pas un coin de rue où l'on ne propose aux jeunes et aux moins jeunes des bonnets rouges de lutins, bordés de coton blanc. Dès lors, c'est  une ribambelle de têtes "embonnetées" qui déambulent dans les rues, donnant à Hô Chi Minh-Ville et Hanoi un air de kermesse d'école…

Et bien sûr, ma progéniture n'échappe pas à la frénésie ambiante. Ce soir, je ne risque pas de me faire remarquer, en me promenant avec un des nombreux Pères Noël miniatures à mon bras. Car, le comble, c'est que le temps s'est aussi mis à faire la fête ! Habituellement, il fait plutôt frais à Hanoi en cette période, et on ne s'attarde pas trop à flâner dans les rues le soir venu. Cette année, la douceur est au rendez-vous et, la nuit tombée, les rues hanoïennes sont autant fréquentées que pour la Fête de la mi-automne…

Au pied du sapin !

Mais la fête de Noël, ce n'est pas seulement à l'extérieur. Le Génie du Foyer doit aussi faire place au bonhomme barbu. Sans doute, un petit peu plus dans mon foyer d'expatrié que dans celui de mon voisin hanoïen depuis 20 générations, mais à y regarder de plus près il y a quand même un petit air de fête dans la plupart des maisons : ici ce sont quelques guirlandes qui scintillent dans un salon, là quelques flocons de neige artificielle collés aux vitres, plus loin un petit sapin vert agite ses boules multicolores…

À propos de sapin, une précision importante : le sapin domestique est essentiellement artificiel. Seuls quelques rares sapins s'imposant sur des places publiques peuvent se permettre de perdre leurs aiguilles. Ne voyez pas dans cette ségrégation une quelconque préoccupation pratique du Vietnamien, qui évite la corvée du balayage d'aiguilles après les fêtes. L'explication est plus prosaïque : la sapin morvandiau n'existe pas ici, sauf du côté de la station climatique de Dà Lat (province de Lâm Dông, hauts plateaux du Centre), mais ce sont alors de gigantesques arbres qui auraient peine à entrer dans les maisons.

Ici, les cadeaux se posent au pied du PVC ! Et justement, en parlant de cadeaux, le commerce ne perd pas son droit et les publicités rivalisent de séduction pour ouvrir le coffre à jouets.

Véritables joueuses de flûtes, elles attirent à elles les envies enfantines dans l'espoir que dans un élan d'amour démesuré, les porte-monnaie parentaux s'ouvriront à la hauteur des bénéfices escomptés. Déjà que par habitude, j'évite la rue des jouets dans le vieux quartier, ce n'est pas demain que je vais aller y baguenauder, surtout avec ma fille ! Il me faudrait choisir entre le risque d'une amende pour cause de surcharge motocycliste ou le risque de passer pour un père indigne devant les larmes de ma fille qui se verrait refuser LE jouet qu'elle désire absolument et qui s'ajouterait à la longue liste qu'elle m'a déjà remise en main propre depuis plusieurs semaines.

Cependant, la pire des épreuves de Noël reste à venir, et je la redoute tellement que j'en perds l'appétit, état inquiétant à quelques heures du réveillon : cette année encore, je dois "faire le Père Noël" pour les enfants du quartier ! Et de nouveau, alors qu'en Europe, venu de son lointain pays des glaces, le Père Noël sur un traîneau volant tiré par ses rennes magiques distribue aux enfants sages les cadeaux mérités, ici-bas, dans une ruelle d'un quartier de Hanoi, un Père Noël sur une moto conduite par un voisin hilare va faire le tour d'une quinzaine de maisons pour  distribuer à des enfants vietnamiens, jouets et bonbons qu'ils attendent avec impatience. Comme l'an dernier, je vais risquer la rupture vertébrale à cause d'une hotte trop lourde, l'étouffement sous une barbe de coton et dans des bottes de faux poils, l'étranglement si mon costume se prend dans les rayons de ma roue…, mais on peut croire au miracle et penser que tout cela n'arrivera pas.

Après tout, c'est Noël, et je vous le souhaite joyeux !

Gérard BONNAFONT
(Le Courrier du Vietnam, 25/12/2011)

Comments

 Noël au Vietnam est

 Noël au Vietnam est féerique. Je n'en ai vu un aussi beau que celui que je viens de passer au Vietnam cette année. Partout on entendait les chansons de Noël, les rues étaient décorées, les arbres ruisselaient de lumières, c'était magique. Les magasins étaient remplis d'acheteurs, les enfants se mettaient sur leur 31 pour prendre des photos   avec le père Noël, des photos devant les magasins bien décorés.

Le Vietnam se met vraiment à l'heure internationale, qu'on soit bouddhiste, catholique, peu importe sa religion, tout le monde fête Noël. C'est ça, le visage du Vietnam aujourd'hui.

le cadeau de Noël...c'est de lire les tranches de vie!!!

Bonjour à Tous,

Il n'est nul besoin de dire encore que le style de Gérard Bonnafont est sans doute le meilleur pour nous faire vivre, de loin mais au jour le jour, la vie trépidante et si agréable d'Hanoi - ça remplace un peu l'absence lorsqu'on est rentré en Métropole, ça permet d'imaginer que la vie continue là-bas..avec un peu de notre présence....

Qui ne se souvient pas de "l'équipée"du Père Noël de l'an dernier, tracée en pointillé à la fin de cette tranche de vie  ??? j'en pleure encore de rire.... - et maintenant que je vois que les Hanoïens ont adopté, en plus de Halloween, de Noël, l'oktoberfest!!!!!! ça va m'éviter un voyage à Munich.....

 

Ce qui m'ennuie et que je ne m'explique pas....c'est la disparition programmée  de "mon "Courrier du Vietnam" quant à sa périodicité quotidienne ....quelqu'un peut-il m'en dire plus ? ce serait sympa.

 

Allez bonne lecture à tous... et si vous ne voyez pas de quoi je veux parler pour les fêtes de Noël de l'an dernier.... faites donc une recherche "tranches de vie" ancienne... je vous garantis les fous rires!!!!les larmes, .. et un très bon moment -

 

Cordialement à Tous - et dès à présent mes voeux pour la nouvelle année 2012....qui serait quand même meilleure avec notre Courrier du Vietnam......toujours présent. - Kung Fu

 

 

 

 

 

 

Ma devise : un ami, c'est une route, un ennemi, c'est un mur - proverbe chinois
Nouveau Envoyer à un ami