Votre Blog Vietnam , personnalisé et gratuit pour  votre association, votre projet, votre voyage, votre restaurant, votre famille,votre société ou tout simplement pour parler de toute chose se rapportant au Vietnam. Gérez  commentaires, vos rubriques,vos posts, photos et vidéos. Commentez les autres Blogs.
  

La baisse du cours du pétrole se répercute sur l’économie nationale

Vous êtes ici : Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Economie » La baisse du cours du pétrole se répercute sur l’économie nationale

Ensemble pour bâtir un monde meilleur plus solidaire pour tous et nos enfants ! » Economie

La baisse du cours du pétrole se répercute sur l’économie nationale

La baisse du cours du pétrole se répercute sur l’économie nationale
Agrandir le texte
Réduire le texte
Imprimer
Envoyer à un ami

Début 2015, alors que le cours du pétrole était aux environs de 60 dollars le baril, le groupe interministériel du Plan et de l’Investissement, de l’Industrie et du Commerce, et des Finances a élaboré trois scénarii pour les rentrées budgétaires du Vietnam sur la base d’un baril en-dessous de 60, 50 et de 40 dollars. C’est, aujourd’hui, le pire des scénarii qui se réalise.

Selon les statistiques du Département général des Douanes, 5,44 millions de tonnes de brut ont été exportées de janvier à juillet, soit une croissance de 1,5% sur un an. Mais avec la chute de 50% des cours à l’export, elles n’ont dégagé que 2,46 milliards de dollars, ce qui représente une baisse de 47,1 % soit 2,2 milliards de dollars. Conséquence de cette situation et  d’un baril désormais à 40 dollars, le PIB national de 2015 devrait baisser de 1 point par rapport aux prévisions, et en termes de croissance, celle-ci devrait s’établir à 5,2 contre l’objectif annuel de 6,2 % du gouvernement.

Le prévisionnel des rentrées budgétaires de l’État a été établi, pour ce qui concerne le brut, sur un prix à l’export du baril de 100 dollars. Au cours d’aujourd’hui, les recettes devraient être moindres de 11.500 milliards de dôngs, selon le ministère du Plan et de l’Investissement. Pour combler ce manque à gagner, les experts pensent que le gouvernement devrait lancer un emprunt obligataire, en dépit, pourtant, des mesures déjà prises pour limiter cette perte, notamment la réduction de l’extraction dans les gisements aux coûts d’exploitation élevés.
 
Sous l’angle optimiste, le docteur Nguyên Duc Dô, vice-directeur de l’Institut de l’économie et des finances, considère que la baisse du cours du pétrole entraînera une réduction du prix des carburants sur le marché domestique. D’où des opportunités de développement de la production comme des investissements, et, finalement, doper la croissance du PIB. La baisse des cours du pétrole a d’autres avantages : une baisse du prix de l’essence de 20% entraînera une réduction du coût de la production de plus de 1%, sans parler de l’indice des prix à la consommation (IPC) - une baisse de 10% diminue l’IPC de 0,55%.
 
Le baril sous les 40 dollars,
une première depuis six ans 
 
Au début de l’année, certains analystes n’hésitaient pas à faire ce pronostic : le prix du baril de pétrole américain tomberait sous la barre des 40 dollars en raison d’une surabondance de l’offre. Ils ont finalement eu raison face à ceux qui, au contraire, escomptaient un redressement, amorcé au printemps. Cette surproduction s’est en effet confirmée avec le maintien inattendu de l’activité des producteurs américains de pétrole de schiste. Mais ce sont les lourdes inquiétudes sur la santé de l’économie chinoise qui ont accéléré la chute des cours depuis le début du mois de juillet.


Suite au krach survenu ces derniers jours sur les marchés chinois, le baril s’est finalement établi à 38,24 dollars, causant une secousse majeure sur le marché mondial du pétrole.  Photo : AFP/VNA/CVN

À New York, le cours du West Texas Intermediate (WTI) est tombé à moins de 39 dollars, lundi 24 août. Il a ainsi atteint un point bas depuis la récession des premiers mois de 2009 et a enregistré en un peu plus d’un an la chute la plus longue depuis le contre-choc pétrolier de 1986.

À Londres, le baril de brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a, lui aussi, accusé le contrecoup de la chute des places boursières chinoises : il a terminé à moins de 44 dollars lundi 24 août. Et la très légère remontée enregistrée mardi 25 août n’est, selon les analystes, qu’une simple «correction technique». Certains spécialistes laissent entendre que le baril pourrait encore perdre une grosse dizaine de dollars. Et si on parlait du cuivre ?


http://lecourrier.vn/la-baisse-du-cours-du-petrole-se-repercute-sur-leconomie-nationale/183780.html


 

Propriétaire du blog

Voir le profil de hiep60

hiep60

Date d'activation de son blog
15 septembre 2014

Dernière mise à jour de son blog
4 juin 2018, 15:59

Date de naissance :

26 Juillet 1954

Ville de résidence :

Paris

Nombre de visites :

343678

Nombre d'amis :

1

Ses derniers amis

Voir le profil de saigon3days

saigon3days

Ho Chi Minh City

Ses derniers POST de Blog actifs

Nouveau Envoyer à un ami